'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> Réunion de Paris sur le processus de paix au Proche-Orient - (...) - France-Allemagne.fr

Réunion de Paris sur le processus de paix au Proche-Orient - Communiqué conjoint (11 mars 2021)

Les ministres des Affaires d’étrangères de l’Allemagne, de l’Egypte, de la France et de la Jordanie se sont réunis à Paris aujourd’hui afin de poursuivre leurs efforts visant à contribuer à faire progresser le processus de paix au Proche-Orient vers une paix juste, globale et durable. Le Coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Proche-Orient et la Représentante spéciale de l’Union européenne pour le processus de paix au Proche-Orient étaient également présents.

Les ministres ont déclaré :

1. A la suite de nos réunions à Munich le 15 février 2020, à Amman le 24 septembre 2020 et au Caire le 11 janvier 2021, nous nous réjouissons d’avoir la possibilité d’avoir un échange sur les nouveaux engagements possibles pour contribuer à restaurer un environnement favorable à la reprise du dialogue entre les deux parties, afin de faire progresser le processus de paix au Proche-Orient.

2. Nous considérons que des mesures de confiance graduelles et réciproques, selon une approche progressive, contribueront à rétablir un dialogue entre les parties ouvrant la voie à un véritable processus de paix, qui doit reprendre aussi vite que possible.

3. Nous rappelons que le règlement du conflit israélo-palestinien sur la base de la solution des deux États est indispensable pour parvenir à une paix globale dans la région. Nous restons fermement engagés pour faciliter et soutenir l’ensemble des efforts déployés afin de parvenir à une paix juste et durable au Proche-Orient fondée sur le droit international, les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies et les paramètres agréés. Nous soulignons l’importance des accords de paix entre les États arabes et Israël, y compris les accords signés récemment, qui contribuent au règlement du conflit israélo-palestinien sur la base de la solution des deux États afin de parvenir à une paix globale et durable. Seule une solution des deux Etats négociée, garantissant un Etat palestinien indépendant et viable sur la base des lignes du 4 juin 1967 et des résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, vivant aux côtés d’un Etat d’Israël sûr et reconnu, peut répondre aux aspirations des Israéliens et des Palestiniens, permettant ainsi une paix juste et durable.

4. Nous estimons nécessaire de préserver la solution des deux Etats, dans la mesure où elle sert l’intérêt des Israéliens et des Palestiniens en vue de l’établissement de deux Etats pacifiques et démocratiques vivant côte à côte et contribuant à la paix et à la stabilité régionale dans un environnement apaisé.

5. Nous appelons les parties à s’abstenir de toute mesure unilatérale compromettant la perspective d’un règlement juste et durable du conflit. Nous insistons sur la nécessité de cesser toutes les activités de colonisation, y compris à Jérusalem-Est, conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies. Nous considérons que la politique de colonisation, à travers la construction et l’extension des colonies, ainsi que la confiscation des infrastructures et des biens palestiniens, constitue une violation du droit international compromettant la viabilité de la solution des deux États. Nous rappelons l’importance de respecter le statut historique et juridique des Lieux saints de Jérusalem. À cet égard, nous rappelons l’importance du rôle historique de gardien des Lieux saints de Jérusalem exercé par la monarchie hachémite.
6. Nous saluons les efforts des parties visant à coopérer dans la lutte contre la pandémie de Covid-19. Nous encourageons les deux parties à coopérer plus étroitement pour fournir une réponse globale à la crise sanitaire et économique engendrée par la pandémie, y compris en redynamisant les mécanismes économiques bilatéraux afin de favoriser la coordination au profit des deux peuples.

7. Nous saluons les progrès réalisés dans la préparation des élections palestiniennes et nous appelons toutes les parties à mener à bien le processus électoral, à respecter les principes démocratiques et à s’abstenir de tout acte de violence. Nous appelons Israël à faciliter la préparation et le déroulement du processus électoral, ainsi que le libre accès aux bureaux de vote, y compris à Jérusalem-Est.

8. Nous accordons une grande importance au rôle indispensable joué par l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine au Proche-Orient (UNRWA), afin d’apporter une aide humanitaire et des services essentiels aux réfugiés palestiniens, conformément au mandat donné par les Nations unies. Nous appelons la communauté internationale à respecter ses engagements envers l’UNRWA pour l’aider à combler son grave déficit budgétaire actuel.

9. Nous exprimons notre souhait de travailler étroitement et activement avec le Quartet et les Etats-Unis, ainsi que tout autre acteur engagé en faveur d’une paix juste et durable dans la région.

Source : Ministère de l’Europe et des affaires étrangères

Toutes les actualités franco-allemandes
Version imprimable