'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> Le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité (...) - France-Allemagne.fr

Le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité (CFADS)

Base conventionnelle

Le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité (CFADS) a été institué par le Protocole additionnel du 22 janvier 1988 au Traité de l’Elysée du 22 janvier 1963.
Le secrétariat du Conseil franco-allemand de Défense et de Sécurité, chargé d’assurer la coordination des ministères des Affaires étrangères et de la Défense a son siège à Paris.

Objectifs

L’institution d’un organe commun de consultation et de décision au plus haut niveau permet l’intensification des relations franco-allemandes dans le domaine de la politique de défense et de sécurité.
Le CFADS est un instrument permettant d’harmoniser l’action des deux Etats et également de contribuer au développement de la défense européenne.

Organisation

Le Conseil est composé des chefs d’Etat et de gouvernement et des ministres des Affaires Etrangères et de la Défense. Le chef d’Etat-major des armées et l’inspecteur général de la Bundeswehr y siègent également.

Le Comité du Conseil est composé des ministres des Affaires étrangères et de la Défense. De hauts fonctionnaires civils et militaires, responsables de la coopération bilatérale dans le domaine de la défense peuvent être appelés à participer à ses travaux.

Le Conseil franco-allemand de défense et de sécurité se réunit au moins deux fois par an, alternativement en France et en République fédérale d’Allemagne.

Ses travaux sont préparés par le Comité du Conseil sur le rapport de la commission permanente de défense et de sécurité franco-allemande.

Le dernier CFADS s’est tenu par visioconférence le 5 février 2021 quelques jours après les deux ans du Traité d’Aix-la-Chapelle. La Chancelière allemande Angela Merkel et le Président de la République Emmanuel Macron ont échangé sur le renforcement de la souveraineté européenne et fait un point d’étape sur l’avancement des projets franco-allemands.

Version imprimable