'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> Lancement du Dialogue muséal franco-allemand le 4 mai 2022 (...) - France-Allemagne.fr

L'actualité

Lancement du Dialogue muséal franco-allemand le 4 mai 2022 au Centre Pompidou

La France et l’Allemagne ont décidé d’intensifier la coopération muséale franco-allemande et ont lancé, le 4 mai 2022, une initiative visant à rapprocher les experts muséaux des deux pays.La coordination du projet est assurée par l’Association allemande des musées. Cette session de lancement s’est tenue à la suite de la réunion des directrices et directeurs de musées et d’administrations en charge de la politique muséale, organisée dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne les 3 et 4 mai au Centre Pompidou, autour du thème : « Les musées en Europe : quels défis pour l’avenir ? ».

Lors des travaux du dialogue muséal franco-allemand ouverts par Xavier Rey, Directeur du Musée national d’art moderne-Centre de création industrielle (Centre Pompidou), le Conseil scientifique du projet, composé de quatre musées allemands et quatre musées français, a proposé la restitution d’un travail liminaire et fixé les jalons de réflexion pour les deux années à venir. Le projet abordera tout particulièrement les quatre axes suivants : les quatre axes suivants :

• La recherche de provenance et le traitement des collections acquises dans un contexte colonial
• L’éducation, la médiation culturelle et le développement des publics
• Les usages numériques et la diffusion des collections
• Le dialogue entre musées et les acteurs des industries culturelles et créatives français et allemands dans le domaine muséal

Le premier axe sur la recherche de provenance des collections acquises dans un contexte colonial fera l’objet d’une rencontre courant 2022. Dans ce domaine, Wiebke Ahrndt, Directrice du musée d’outre-mer de Brême a précisé : « Nous ne partons pas de zéro. Dans le domaine de l´ethnologie notamment, les musées coopèrent beaucoup au niveau international. L´enjeu est de sensibiliser le public, de partager avec lui les résultats de ces coopérations. »L´enjeu est de sensibiliser le public, de partager avec lui les résultats de ces coopérations. »
Paul Lang, Directeur des musées de la ville de Strasbourg, s’est exprimé sur les enjeux de la médiation culturelle : « Avec les nouvelles technologies le rapport des nouvelles générations à l’image a changé. La consultation d’un site internet peut venir se substituer à la visite d’un Musée et la crise sanitaire a, à ce point de vue, servi d’accélérateur. Notre mission est de rappeler que la raison d’être de l’institution Musée est de rendre intelligible l’œuvre originale. Il est de notre devoir d’assurer la relève des publics. C’est un enjeu de Civilisation. »
La numérisation a également fait l’objet d’une attention particulière, sur laquelle Christina Haak, Directrice générale adjointe des Staatliche Museen zu Berlin, s’est exprimé : « Notre rencontre est un signal fort que nous avons besoin de réglementations adaptées ainsi que de moyens humains et financiers pour pouvoir mettre en œuvre durablement les résultats des projets réussis dans les musées au-delà de leur durée effective. »
Jean-Francois Chougnet, président du Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (Mucem), a pointé la divergence entre la temporalité des collections et celle des outils numériques : « le monde muséal s´inscrit dans un temps long, les collections sont constituées pour exister des années, tandis que la technologie change extrêmement vite, en quelques semaines ou mois. »

Ces axes de recherches feront l’objet courant 2022 d’un appel à manifestation d’intérêt pour sélectionner des experts français désireux de s’investir dans l’une des quatre thématiques. L’ensemble du projet sera également rendu accessible à une communauté plus large à travers des sessions en ligne.

Ce projet est lancé dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne (PFUE) du premier semestre 2022 et opéré par l’association allemande des musées, le Deutscher Museumsbund (DMB).
Le projet est soutenu par la Déléguée du Gouvernement fédéral à la Culture et aux Médias et le Ministère de l’Europe et des affaires étrangères et bénéficie du concours du Ministère de la culture.

Composition du Comité de pilotage :

Ministère de le Culture
Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
Ambassade de France en Allemagne
Déléguée du Gouvernement fédéral à la Culture et aux MédiasDeutscher Museumsbund

Composition du Conseil scientifique :

Collections issues de contextes coloniaux
Musée d’outre-mer de Brême
Musée du Quai Branly – Jacques ChiracBranly – Jacques Chirac

Médiation culturelle et développement des publics/
Musées de la ville de Strasbourg
Museumsdienst Köln

Usage des collections numérisées
Staatlichen Museen zu Berlin
Musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerranée (MUCEM)

Industries culturelles et créatives et musées
Zentrum für Kunst und Medientechnologie Karlsruhe (ZKM)
Musée national d’art moderne – Centre Pompidou

Contact : Deutscher Museumsbund e.V.

Toutes les actualités franco-allemandes
Version imprimable