'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> La coopération départementale - France-Allemagne.fr

La coopération départementale

Près de vingt départements français entretiennent aujourd’hui des liens de coopération avec un partenaire allemand, qui peut être selon les cas un Kreis (canton), un Bezirk (district) ou encore un Land. Plutôt centrée sur les relations de jumelages traditionnelles (échanges scolaires, culturels et sportifs), la coopération départementale concerne également des projets techniques dans des domaines qui se diversifient, tels que l’environnement, l’inclusion sociale, le développement territorial, les transports ou la gestion commune de projets européens.

Partenariats entre départements français et Bezirk/Kreis/ Länder allemands :

L’Aveyron avec la ville de Bamberg :

L’Aveyron a développé un partenariat de coopération décentralisée multilatéral avec le Judet de Tulcea (Roumanie) et la ville allemande de Bamberg (via son jumelage avec la ville de Rodez). Ce projet est un programme d’échange proposant depuis 2017 une formation professionnelle à l’étranger pour les jeunes de 16 à 30 ans, en priorité aux jeunes ayant le moins d’opportunités. Il a été soutenu par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères par le biais de l’appel à projets « Jeunesse III » proposé par la Délégation pour l’Action extérieure des Collectivités territoriales (DAECT).

Le Bas-Rhin et le Kreis de l’Ortenau, les Lands de Bavière et de Bade-Wurtemberg

Le partenariat bilatéral du Bas-Rhin avec le Kreis de l’Ortenau a été mis en place début 2017 afin de développer un programme d’actions concrètes sur les thématiques de la protection de l’enfance, la prévention sanitaire, la jeunesse et le bilinguisme, le développement social et territorial.

Fin 2017, a aussi été signé un partenariat tripartite avec le Land de Bavière et le Parlement Européen, dans le domaine de la mémoire et de la citoyenneté européenne. Sur cette même thématique, un partenariat quadripartite est en cours d’élaboration avec le Haut-Rhin, le Land de Bade-Wurtemberg et le Parlement Européen.

Le Calvados et le Bezirk de Basse-Franconie :

Depuis 1986, les partenaires entretiennent des liens étroits et sont très actifs dans le domaine éducatif, de la jeunesse et de l’apprentissage de la langue du partenaire avec l’organisation d’animations en milieu scolaire, centres de loisirs et communes jumelées, de rencontres de jeunes, et d’échanges de pratiques pour l’apprentissage dès le plus jeune âge. Ils organisent également des rencontres (groupes de travail) entre élus et des animations culturelles pour promouvoir la richesse des deux régions jumelles.

La Corrèze et le Bezirk de Moyenne Franconie :

Depuis l’instauration d’un partenariat en 1994, ont pu notamment voir le jour des échanges scolaires, des rencontres sportives ou culturelles entre associations, et divers projets d’échanges de jeunes.

La Creuse et le Bezirk de Moyenne Franconie :

Ce partenariat a été créé en 1989 pour des projets s’articulant essentiellement autour de la culture, le tourisme, le patrimoine et l’éducation.

La Gironde et l’arrondissement de Neukölln à Berlin

Le Département de la Gironde coordonne le projet « Échanges européens sur le Family Group Conferencing », cofinancé par l’Europe (ERASMUS+), et qui se déroule sur une durée de 24 mois. Il rassemble un consortium de partenaires du Royaume-Uni, de l’Allemagne et de la Bulgarie. Il a pour objectif d’échanger les bonnes pratiques des quatre partenaires et de former les travailleurs sociaux à la méthode des Conférences Familiales. Celle-ci est une méthode d’intervention innovante en travail social, favorisant la participation des usagers et donnant à ceux-ci une position d’acteur dans les prises de décision les concernant, avec le soutien des travailleurs sociaux. La prise de décision par la famille et son entourage est encouragée par ce biais. Pour en savoir plus : europe@gironde.fr.

Le Haut-Rhin, le Landkreis de Breisgau-Hochschwarzwald et les Länders de Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg :

Ce partenariat a permis depuis 2009 de réaliser différents projets en matière de routes et transports, d’énergies renouvelables, de politique sociale, d’éducation, de bilinguisme, de gestion des microprojets, mais aussi d’échanges de personnel.

Le Haut-Rhin est par ailleurs un partenaire de diverses collectivités allemandes et suisses dans le cadre de la Conférence du Rhin Supérieur. Cette instance de coopération trinationale permet et encourage la mise en place de projets dans des domaines comme les transports, le développement durable, le développement urbain trinational, l’énergie, les relations citoyennes, la culture, l’économie, l’éducation, le sport, la santé… Ces projets impliquent des partenaires allemands issus des collectivités des régions de Rhénanie-Palatinat et Bade-Wurtemberg.

La Haute-Vienne et le Bezirk de Moyenne-Franconie :

En 1981 la Haute-Vienne et le Bezirk de Moyenne-Franconie ont signé une charte de jumelage officialisant des liens amorcés en 1973, de même qu’il existe de nombreux jumelages entre les communes hautes-viennoises et allemandes.

L’Isère avec Munich et Darmstadt :

Le Département de l’Isère développe des partenariats en Allemagne, plus particulièrement en Bavière, dans le cadre de projets européens innovants. Ainsi, le Département est partenaire du projet SaMBA – Sustainable Mobility behaviour in the Alpine Region, 2018-2021 (Programme Interreg Espace alpin), qui propose des actions et politiques spécifiques dédiées au changement de comportement en matière de mobilité, par le jeu d’une tarification ou de gratifications adaptées. SaMBA associe 13 partenaires, dont la Société de transport en commun de l’agglomération de Munich. Le Département de l’Isère est également partenaire du projet Activage (2017-2020), financé par le programme Horizon 2020, dont l’objectif est de déployer des lieux de vie intelligents pour le « bien vieillir ». Activage associe 50 partenaires de 7 pays, dont un centre de recherche de Munich et deux entreprises de la région de Darmstadt (Hesse).

La Mayenne avec le Bezirk de la Souabe :

L’amitié entre la Mayenne et la Souabe date de 1963 mais la charte de jumelage est officiellement signée en 1987. Les deux partenaires sont les premiers à recevoir l’étoile d’or de l’initiative européenne pour leur engagement actif dans le domaine éducatif, sportif, artistique et professionnel et dans le domaine sanitaire et social. En outre, les deux partenaires accompagnent les projets des comités de jumelage : 22 communes mayennaises sont en effet jumelées avec des communes souabes et de nombreuses manifestations destinées notamment aux jeunes se déroulent ainsi chaque année.

La Meurthe-et-Moselle avec la Sarre et la Rhénanie-Palatinat

La Meurthe-et-Moselle a engagé des partenariats forts avec le Land de Sarre, notamment dans le cadre de la « Frankreich Strategie » de ce dernier et de la stratégie Allemagne portée par le Département au sein de l’ex-région Lorraine. Ces projets s’inscrivent en particulier dans les domaines de la culture, avec l’organisation d’expositions ou de résidences d’artistes en collège, et de l’apprentissage de la langue du voisin, grâce au « Tandem Program », qui permet la constitution de binômes de fonctionnaires franco-allemands.

Une démarche auprès des bénéficiaires du RSA de Meurthe-et-Moselle est en cours afin de proposer des emplois en Allemagne. La Meurthe-et-Moselle est également engagée dans des projets transfrontaliers au titre d’Interreg VA Grande Région, qui comprennent des partenaires sarrois et rhénan-palatins. Ces projets s’inscrivent dans des secteurs variés : circuits courts, tourisme, mémoire, bilinguisme, sécurité civile, économie du vieillissement…

La Meuse et les Länder de Sarre et de Rhénanie-Palatinat :

De par ses territoires profondément marqués par l’histoire commune franco-allemande de la 1ère Guerre Mondiale, le Département de la Meuse est engagé dans le cadre du tourisme de Mémoire dans des partenariats ponctuels avec les acteurs des Länder dont les hommes ont combattus en Meuse. Fort de ces échanges, le Département de la Meuse a élargi davantage sa coopération avec les Länder de Sarre et de Rhénanie-Palatinat dans le cadre de l’espace transfrontalier de la Grande Région, tant au niveau stratégique (Sommet des Exécutifs de la Grande Région dont le Département est membre depuis le 1er janvier 2018, après avoir été observateur pendant plus de 10 ans) qu’opérationnel (projets transfrontaliers Interreg A Grande Région tels que « Land of Memory » ou « Senior activ »).

Le Morbihan et le Kreis d’Erft :

Ce partenariat, initié en 1984, permet des échanges dans les domaines de la culture et des relations publiques.

La Moselle avec la région frontalière :

La Moselle est au cœur d’un espace de coopération constitué des territoires de la Sarre, la Lorraine, le Grand-Duché de Luxembourg, la Rhénanie-Palatinat, la Wallonie, la Communauté française de Belgique et la Communauté germanophone de Belgique. Cet espace de coopération dénommé Grande Région bénéficie d’une coopération institutionnelle forte grâce au Sommet des Exécutifs de la Grande Région et d’une coopération opérationnelle dense. Cette dernière est très active dans des domaines très variés : éducation, services de secours et d’incendie, inclusion sociale, culture, environnement, attractivité, sports, développement territorial… Le Département de la Moselle en est un acteur reconnu par ses partenaires étrangers.

L’Oise et le Bezirk de Basse-Bavière :

Depuis 1991, l’Oise entretient des liens avec la Basse-Bavière. Ce partenariat consiste en des échanges scolaires, culturels, sportif et institutionnels.

L’Orne et le Landkreis de Kusel :

Le Conseil départemental entretient depuis 1996 des relations privilégiées avec le Landkreis Kusel. Dans un premier temps, l’accent a été mis sur la promotion des territoires, conviés réciproquement à mettre en avant leurs produits régionaux dans le cadre de manifestations locales ou nationales. Les échanges se sont ensuite élargis dans le secteur de l’hôtellerie et de la restauration. Un programme d’échange, officialisé par des conventions, s’est ainsi tissé entre les chefs cuisiniers et les élèves des deux régions depuis 2001. Actuellement, les occasions de partenariat se sont multipliées et diversifiées comme avec l’ISPA (Institut Supérieur de Plasturgie d’Alençon) et l’Institut de Pirmasens, la direction départementale de la Poste et la Deutsche Post de Cologne, les archives départementales de l’Orne et le centre Culturel Franco-Allemand… Aujourd’hui : agriculteurs, séniors, intervenants culturels, entrepreneurs et spécialistes de la plasturgie ont organisé des rencontres allant du simple lien convivial et ponctuel à une coopération plus active et durable entre le Landkreis Kusel (et plus largement dans le Land de Rhénanie Palatinat) et l’Orne. L’objectif est alors de mettre en contact des personnes, des professionnels, et que chaque secteur construise sa relation.

Le Pas-de-Calais et le Comté d’Ostholstein :

Le Département du Pas-de-Calais coopère avec le Comté d’Ostholstein dans le cadre du projet de coopération décentralisée multipartite « Initiative des détroits d’Europe », lancée conjointement par le Département du Pas-de-Calais et le Comté du Kent, qui rassemble 24 collectivités bordant des détroits européens, de la Baltique à la Méditerranée.

Le Territoire de Belfort et le Landkreis Harz :

Initiée dès 1998 autour des questions de mémoire, la coopération est maintenant axée sur la culture, le développement réciproque des territoires et la mobilité de jeunes.

Version imprimable