Dixième Séminaire franco-allemand de jeunes diplomates (13-16 mai 2019)

Le dixième Séminaire commun de l’Institut diplomatique et consulaire du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères et de l’Académie du service diplomatique et consulaire de l’Auswärtiges Amt s’est déroulé cette année du 13 au 16 mai à Paris.

Ce séminaire, organisé chaque année à tour de rôle dans l’une des deux capitales, offre aux jeunes diplomates l’opportunité non seulement de mieux connaître le pays partenaire mais aussi de nouer des contacts personnels et d’entretenir ainsi l’amitié franco-allemande.

Les quelque 70 diplomates stagiaires allemands ont été accueillis par leurs 50 collègues français à Paris pour un programme varié : dès le début, le groupe a pu bénéficier d’un entretien enrichissant avec Mme Amélie de Montchalin, Secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, chargée des Affaires européennes. La Secrétaire d’État a souligné l’importance de la coopération franco-allemande dans les domaines de la politique, de l’économie et de la culture, telle qu’elle a été récemment réaffirmée par le Traité d’Aix-la Chapelle. La délégation allemande a particulièrement apprécié le discours engagé de Mme de Montchalin, qui a réservé beaucoup de temps à la discussion qui a suivi.


© Dominique Prevost / MEAE

Le deuxième jour, les participants au séminaire, répartis en groupes franco-allemands, se sont entraînés à la gestion de crise sous la houlette de représentants du Centre de crise et de soutien. D’autres rendez-vous au cours de la semaine ont conduit le groupe auprès d’experts des relations franco-allemandes du Comité d’études des relations franco-allemandes (Cerfa), think tank de l’Institut français des relations internationales (IFRI), et de l’Assemblée nationale, où ils ont été reçus par des députés du groupe d’amitié France-Allemagne. L’accent a été largement mis sur la promotion respective du français et de l’allemand dans le pays partenaire. Une rencontre à l’UNESCO a été par ailleurs consacrée à la coopération culturelle des deux pays dans le contexte multilatéral. Au cours du dernier jour du programme, lors d’une réception au Goethe-Institut, M. Pascal Hector, ministre plénipotentiaire à l’ambassade d’Allemagne, a souligné l’importance du « réflexe franco-allemand » qui consiste, pour toute décision à prendre, à tenir compte de la position et des attentes du pays partenaire.

La semaine a offert en outre de nombreuses occasions de convivialité. Les participants français ont ainsi montré à leurs collègues allemands, à l’occasion de plusieurs visites de la ville qu’ils avaient eux-mêmes organisées, des aspects inattendus de Paris, hors des sentiers battus. Mardi soir, les participants se sont mesurés les uns aux autres lors d’un tournoi de football organisé dans un véritable esprit sportif, qui est devenu une tradition de nos rencontres amicales.

Toutes les rencontres de la semaine ont bien mis en évidence le fait qu’en dépit de toutes les difficultés auxquelles est confrontée la relation franco-allemande, la coopération et l’amitié avec le partenaire restent un élément primordial de la politique extérieure et européenne de deux pays.

En juin, le groupe binational se retrouvera pour un nouvelle rencontre à Bruxelles, avant que les jeunes diplomates allemands ne reçoivent la prochaine promotion française à Berlin l’an prochain.


© Jonathan Sarago / MEAE

Version imprimable