'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> L'actualité - France-Allemagne.fr

L’actualité

23 janvier
2020

Allemagne – Journée franco-allemande et entrée en vigueur du traité d’Aix-la-Chapelle (22 janvier 2020)

Ce 22 janvier 2020 marque l’entrée en vigueur du traité sur la coopération et l’intégration franco-allemandes d’Aix-la-Chapelle, un an après sa signature par le Président de la République et la Chancelière allemande, et 57 ans, jour pour jour, après la signature par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer du traité de l’Élysée qui a symbolisé la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne.

L’ambassadeur d’Allemagne à Paris est venu ce matin remettre au secrétaire général du Quai d’Orsay l’instrument de ratification allemand du Traité d’Aix-la-Chapelle, ce qui, après la démarche en ce sens déjà effectuée par la France, marque l’entrée en vigueur de ce traité réaffirmant l’amitié entre nos deux pays. Le traité prévoit un renforcement de leur coopération, une véritable convergence dans tous les domaines, ainsi qu’un engagement commun en faveur de la construction d’une Europe unie, démocratique et souveraine.

Conformément à la priorité donnée à la coopération transfrontalière par ce nouveau traité, Mme Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, a inauguré aujourd’hui à Hambach avec son homologue allemand le Comité pour la coopération transfrontalière prévu par le traité, qui travaillera à apporter des solutions concrètes aux difficultés que rencontrent dans leur vie quotidienne les habitants des régions frontalières sur les sujets de transport, d’emploi, de développement.

À travers le monde, les ambassades et consulats français et allemands prennent aujourd’hui diverses initiatives conjointes pour renforcer notre coopération au service de nos concitoyens et de nos valeurs partagées.

Publication : 22 janvier 2020

21 janvier
2020

Allemagne – Déplacement d’Amélie de Montchalin à l’occasion de la session inaugurale du Comité de coopération transfrontalière franco-allemand (Hambach, 22 janvier 2020)

À l’occasion de la journée franco-allemande demain et du premier anniversaire de la signature du traité de coopération et d’intégration franco-allemandes d’Aix-la-Chapelle, Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, se rendra à Hambach (Rhénanie-Palatinat), pour coprésider avec son homologue allemand, Michael Roth, ministre adjoint aux affaires européennes, la session inaugurale du Comité pour la coopération transfrontalière franco-allemande.

Ce comité, prévu par le traité d’Aix-la-Chapelle, vise à soutenir et renforcer la coopération transfrontalière en apportant des solutions concrètes aux difficultés que peuvent rencontrer dans leur vie quotidienne les habitants des régions frontalières sur les sujets de transport, d’emploi, de développement. Ce comité est composé de représentants de l’État, des collectivités territoriales frontalières et de parlementaires des deux pays.

Lors de cette session inaugurale, Amélie de Montchalin et Michael Roth lanceront les travaux du comité qui porteront notamment sur la reconnaissance réciproque des vignettes environnementales de circulation des véhicules en agglomération et sur l’assouplissement des conditions de participation à des manifestations sportives transfrontalières.

A l’occasion de son déplacement en Rhénanie-Palatinat, la secrétaire d’État rencontrera également à Ludwigshafen une cinquantaine de lycéens français et allemands en formation, dans le cadre d’une « journée découverte » organisée par l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ). Ce programme permet à des collégiens et lycéens de découvrir, dans un cadre franco-allemand, le monde de l’entreprise et de rencontrer des personnalités du monde politique ou culturel des deux pays. Plus de 50 000 jeunes y ont participé depuis 2006.

Publication : 21 janvier 2020

21 janvier
2020

Triangle de Weimar - Rencontre d’Amélie de Montchalin avec ses homologues allemand et polonais (Lens, 21 janvier 2020)

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, recevra ses homologues allemand Michael Roth, et polonais Konrad Szymański, à Lens dans le Pas-de-Calais, le 21 janvier 2020, dans le cadre du triangle de Weimar, forum de discussion et de coopération entre la France, l’Allemagne et la Pologne.

Les ministres échangeront sur les sujets d’actualité européenne, en particulier la conférence sur l’avenir de l’Europe, l’État de droit, le budget de l’Union pour la période 2021-2027, les enjeux de la convergence économique et sociale, ainsi que le « Pacte vert » présenté par la Commission en décembre dernier.

En marge de leurs entretiens, ils visiteront l’exposition « Pologne – 1840-1918 – Peindre l’âme d’une nation » au musée du Louvre-Lens. Ils rencontreront, en compagnie d’élus et d’acteurs locaux, les responsables d’un projet soutenu par l’Union européenne à Loos-en-Gohelle, ancienne commune minière ayant fait l’objet d’une reconversion autour du développement durable et de la culture.

13 décembre
2019

L’ONG « Une Terre Culturelle » reçoit le prix De Gaulle-Adenauer 2019 (12 décembre 2019)

L’Organisation « Une Terre Culturelle » s’est vu décerner aujourd’hui (12 décembre) à Berlin le prix De Gaulle-Adenauer par le ministre adjoint chargé des Affaires européennes, Michael Roth et l’ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes. Le prix est doté de 10.000 Euros. Le chancelier fédéral allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle ont donné en leur temps, avec le Traité de l’Élysée, l’impulsion politique décisive pour instaurer une amitié profonde avec l’ancien ennemi. Depuis le Traité de l’Élysée, les relations franco-allemandes se sont développées de façon unique tant par leur ampleur que par leur diversité. « Cela est à mettre au crédit des innombrables initiatives, souvent bénévoles, de citoyennes et citoyens engagés, de part et d’autre de la frontière », a déclaré Michael Roth pendant la remise du prix. « Avec le Traité d’Aix-la-Chapelle », a poursuivi Michael Roth, « notre amitié est parée pour l’avenir ». « L‘organisation « Une Terre Culturelle » s’engage pour la mobilité et les échanges interculturels des jeunes entre l’Allemagne et la France, ce qui correspond tout à fait à l’esprit du Traité d’Aix-la-Chapelle », a déclaré l’ambassadrice de France à l’occasion de la remise du prix à l’ONG française.

Le prix De Gaulle-Adenauer récompense, depuis 1989, une personnalité ou une institution française ou allemande ayant apporté une contribution remarquable à la coopération franco-allemande.

L’ONG « Une Terre Culturelle » organise depuis près de deux décennies, avec le soutien de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), des programmes spéciaux pour les jeunes et les jeunes adultes ayant des besoins spécifiques, qui ont moins accès aux programmes d’échanges internationaux. « Une Terre Culturelle » soutient également des programmes pour de jeunes bénévoles d’Allemagne et de France qui s’engagent dans des associations d’utilité publique ou auprès de partenaires locaux ou internationaux.

11 décembre
2019

Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit 2019 (10 décembre 2019)

Le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit, institué en 2016, honore chaque année des défenseurs des droits de l’Homme à travers le monde, mais aussi des avocats qui les défendent et des journalistes qui se battent pour faire connaître la vérité. La France et l’Allemagne souhaitent, par ce prix, marquer leur soutien à leur action.

Les lauréats de l’édition 2019 du prix franco-allemand des droits de l’Homme mènent un combat dans des domaines essentiels comme la lutte contre la torture et les traitements inhumains ou dégradants, contre les disparitions forcées, contre les violences faites aux femmes, contre les discriminations à l’égard des personnes LGBT ou encore la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Parmi ces lauréats figurent :
Ales BIALIATSKI (Biélorussie)
Mme Li WENZU (Chine)
Le Centre NADIM (Egypte)
M. Ameha MEKONNEN ASFAW (Ethiopie)
Mme Robin CHAURASIYA (Inde)
Mme Nasrin SOTOUDEH (Iran)
Mme Amina HANGA (Nigéria)
Mme Miluska DEL CARMEN LUZQUINOS TAFUR (Pérou)
Mme Mary Aileen BACALSO (Philippines)
Mme Irina BIRYUKOVA (Russie)
Mme Delphine Kemneloum DJIRAÏBE (Tchad)
Mme Asena GÜNAL (Turquie)
Mme Luz Mely REYES (Venezuela)
M. Vu Quoc NGU (Vietnam).

La France et l’Allemagne restent mobilisées pour défendre ensemble les droits de l’Homme et l’État de droit partout dans le monde. Elles encouragent tous les États à respecter l’ensemble des engagements qu’ils ont pris en la matière.

2 décembre
2019

Iran et INSTEX - Déclaration conjointe de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (30 novembre 2019)

En tant qu’actionnaires fondateurs d’INSTEX (Instrument de soutien aux transactions commerciales), la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni se félicitent vivement de la décision des gouvernements de la Belgique, du Danemark, de la Finlande, de la Norvège, des Pays-Bas et de la Suède de rejoindre INSTEX en qualité d’actionnaires. Cette avancée renforce INSTEX, témoigne des efforts européens pour faciliter le commerce légitime entre l’Europe et l’Iran, et met clairement en évidence notre attachement durable au Plan d’action global commun (PAGC).

Il est de la plus haute importance de mettre en oeuvre le PAGC de manière complète et effective. L’Iran doit revenir immédiatement au respect intégral de ses engagements au titre du PAGC.

Nous réaffirmons notre volonté d’envisager tous les mécanismes du PAGC, y compris le mécanisme de résolution des différends, pour résoudre les questions liées à la mise en oeuvre par l’Iran de ses engagements au titre du PAGC.

Nous demeurons fermement déterminés à poursuivre nos efforts visant un règlement diplomatique dans le cadre du PAGC.

(traduit de l’anglais)

30 octobre
2019

30 ans de la Chute du mur de Berlin - « Ballade pour la liberté »

A l’occasion du 30e anniversaire de la Chute du Mur de Berlin, le violoncelliste français Gautier Capuçon est invité par la Stiftung Berliner Mauer et l’Institut français d’Allemagne pour rendre un hommage musical, comme l’avait fait spontanément le violoncelliste russe Mstislav Rostropovitch, à Berlin le 11 novembre 1989, afin de célébrer la Chute du Mur.

Le samedi 9 novembre 2019, le violoncelliste Gautier Capuçon offrira deux moments musicaux devant le Mémorial du Mur de Berlin de la Bernauer Straße, un lieu emblématique de l’histoire de la ville de Berlin mais aussi de l’histoire européenne durant la Guerre froide. Cet évènement organisé par la Stiftung Berliner Mauer et l’Institut français d’Allemagne invite à se retourner sur le chemin parcouru depuis les bouleversements de 1989, puisque Mstislav Rostropovitch avait lui aussi joué au pied du mur à Checkpoint Charlie en novembre 1989. Son interprétation de Bach avait ému de nombreux passants touchés par le caractère spontané de ce geste.

Communiqué de presse de l’Institut Français :

PDF - 971.6 ko

17 octobre
2019

Conseil des Ministres franco-allemand (16 octobre 2019)

Le 21ème Conseil des Ministres franco-allemand s’est tenu à Toulouse le 16 octobre 2019, réunissant le président de la République Emmanuel Macron, la Chancelière fédérale d’Allemagne Angela Merkel ainsi que les ministres français et allemands.

Voici la Déclaration franco-allemande de Toulouse :

PDF - 68.7 ko

Feuille de route ministérielle "Affaires étrangères" :

PDF - 73 ko

Conseil franco-allemand de défense et de sécurité : communiqué conjoint

PDF - 243.1 ko
16 octobre
2019

28ème Commission intergouvernementale franco-germano-suisse du Rhin Supérieur (14 octrobre 2019)

A la frontière entre la France, la Suisse et l’Allemagne, le Rhin Supérieur est le berceau de la coopération transfrontalière européenne, favorisée par des échanges économiques intenses et une proximité culturelle et historique. Les différentes entités bordant la vallée du Rhin se sont rapprochées pour coordonner et organiser ensemble leur gestion des transports, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’agriculture, de l’environnement, de la culture ou encore des questions économiques.

Afin d’offrir un cadre pérenne à cette coopération trinationale, les trois Etats rhénans ont fondé, le 21 novembre 1991, la Conférence du Rhin supérieur qui lie les services gouvernementaux et administratifs des Länder du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, des cinq cantons de la « Suisse du Nord-Ouest » (Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Jura et Soleure), ainsi que les services de l’Etat et les collectivités territoriales compétents sur le territoire des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin (les deux conseils départementaux et le conseil régional du Grand Est).

La Commission intergouvernementale franco-germano-suisse (CIG), dont la 28ème réunion a eu lieu à Bâle ce 14 novembre 2019, est le relais de la Conférence du Rhin supérieur auprès des gouvernements des trois pays. Cette 28ème réunion de la CIG a été notamment l’occasion d’aborder le développement des infrastructures ferroviaires transfrontalières, la promotion du plurilinguisme dans la région frontalière du Rhin supérieur, ou encore, la coopération transfrontalière dans les domaines sanitaire, économique et universitaire. Un focus particulier a été placé sur le traité d’Aix-la-Chapelle et sa mise en œuvre par la France et l’Allemagne, notamment à travers la création du Comité de coopération transfrontalière au sein de laquelle les deux Etats ont prévu un statut d’observateur pour la Suisse.

La France prenant la suite de la Suisse à la tête de la présidence de la Conférence du Rhin supérieur, elle aura la charge d’animer les travaux de cette dernière pendant l’année 2020 et d’organiser la prochaine réunion de la Commission intergouvernementale franco-germano-suisse.

Pont entre Kehl et Strasbourg © Rémi Le Blond

16 octobre
2019

Les Conseils des ministres franco-allemands

Qu’est-ce qu’un conseil des Ministres franco-allemand ?

Cliquez ci-dessus pour plus d’informations !