'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> L'actualité - France-Allemagne.fr

L’actualité

1er mars
2020

Covid-19 - Communiqué de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (2 mars 2020)

La France, l’Allemagne et le Royaume uni témoignent de leur pleine solidarité avec toutes les personnes affectées par le COVID-19 en Iran. Nous proposons à l’Iran un soutien matériel et financier pour lutter contre la rapide propagation de la maladie.

Le matériel sera transporté en urgence par avion le 2 mars et comprendra de l’équipement pour des tests de dépistage, ainsi que d’autres équipements, y compris des combinaisons de protection et des gants.

Les E3 se sont également engagés à fournir via l’OMS et les autres agences de l’ONU une aide supplémentaire de près de 5M d’Euros pour aider à la lutte contre l’épidémie de COVID-19 affectant l’Iran.

Nous continuerons à soutenir les efforts mondiaux pour combattre l’épidémie. Notre soutien est dirigé vers les personnes les plus vulnérables à travers le monde.

22 février
2020

Nations unies – Déplacement de Jean-Yves Le Drian à Genève (24 février 2020)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, s’est rendu à Genève le 24 février 2020.

Le ministre a participé à l’ouverture de la 43e session du Conseil des droits de l’Homme. Il a présenté officiellement la candidature de la France à ce Conseil pour 2021-2023 et a défendu nos priorités pour la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes, la protection des défenseurs des droits, ainsi que la défense de la liberté de la presse et du droit à une information fiable.

Jean-Yves Le Drian s’est entretenu également avec Michelle Bachelet, haute-commissaire des Nations unies aux droits de l’Homme.

En marge de ce Conseil, le ministre et son homologue allemand ont présidé une réunion de l’Alliance pour le multilatéralisme, portée par nos deux pays et qui rassemble les États désireux de promouvoir le multilatéralisme et de mettre en œuvre des projets concrets pour le soutenir. Les participants ont évoqué l’Appel à l’action humanitaire, lancé à New York en septembre 2019 qui a été endossé à ce stade par 43 États s’engageant à agir pour renforcer le respect du droit international humanitaire. La réunion a été également consacrée à la lutte contre l’impunité.

Le ministre est intervenu devant la Conférence du désarmement, enceinte multilatérale essentielle dont nous soutenons les travaux, pour présenter l’agenda français du désarmement et de la maîtrise des armements.

Lire le discours du ministre

Le ministre a rencontré le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Ils ont évoqué notamment les efforts internationaux de lutte contre le coronavirus coordonnés par l’OMS.

Le ministre s’est entretenu avec Roberto Azevêdo, directeur général de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

20 février
2020

Les cinq lauréats 2020 des Prix Franco-Allemands de l’Economie et des Secteurs Culturels et Créatifs (février 2020)

Philippe Oddo, Florian Drücke, ainsi qu’Attestation Légale & Zertifizierung Bau, Bibliothèques Sans Frontières & Kiron et la startup La Ruche qui dit oui ! (Marktschwärmer) ont reçu les Prix Franco-Allemands 2020 de l’Economie et des Secteurs Culturels et Créatifs. Avec ces cinq lauréats, ce sont cinq succès de collaborations économiques, entrepreneuriales et culturelles entre la France et l’Allemagne qui sont récompensés et mis à l’honneur.

La cérémonie s’est déroulée hier soir au Pavillon Gabriel, en présence de Bruno Le Maire, ministre français de l’Economie et des Finances, de Claudia Dörr-Voß, secrétaire d’Etat au ministère fédéral allemand de l’Economie et de l’Energie et de Nikolaus Meyer-Landrut, Ambassadeur d’Allemagne en France. La soirée était animée par Annette Gerlach, journaliste chez ARTE, et le groupe de hip-hop franco-allemand Zweierpasch.

Les Prix Franco-Allemands de l’Economie 2020, attribués sous la Présidence de Guy Maugis, Président de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie, ont distingué trois lauréats :

Prix de la Personnalité Economique : PHILIPPE ODDO
Entrepreneur et banquier français, Philippe Oddo est associé-gérant du groupe Oddo BHF. Fondateur de la banque Oddo en France, Philippe Oddo a réalisé en 2016 l’acquisition de la banque allemande BHF Bank, faisant de l’Allemagne le deuxième pilier des activités du groupe Oddo, avec la gouvernance d’une équipe franco-allemande et un siège dédoublé à Paris et Francfort.

Prix des Projets collaboratifs innovants :
ATTESTATION LEGALE ET ZERTIFIZIERUNG BAU
Startup fondée en 2010, spécialisée dans la gestion en ligne de documents administratifs pour les professionnels du BTP et du bâtiment, Attestation Légale s’est récemment associée à l’organisme allemand de certification dans le secteur du bâtiment, Zertifizierung Bau. Ensemble, ils ont créé la filiale OFA GmbH, avec pour ambition stratégique de « faire naître le champion européen de la conformité administrative ».

Prix de la Startup, désignée par les votes du public, remis par Nicolas Dufourcq, Directeur général de Bpifrance et partenaire exceptionnel du Prix :
LA RUCHE QUI DIT OUI ! (MARKTSCHWÄRMER)
La Ruche Qui Dit Oui ! crée des canaux de distribution directe pour les producteurs régionaux via une plateforme numérique, permettant ainsi aux consommateurs de se procurer des produits frais et locaux. Le projet est né en France en 2011 et depuis, plus de 750 marchés régionaux ont vu le jour. À partir de 2014, ce réseau va se développer dans d’autres pays européens, dont l’Allemagne où la première Ruche ouvre à Berlin. La startup a aujourd’hui ouvert 64 marchés locaux et espère atteindre les 70 Ruches d’ici la fin de l’année, dans toutes les régions d’Allemagne.

« Une des forces de la relation franco-allemande est le développement des coopérations économiques pour créer des leaders européens. Ces trois lauréats révèlent toute l’importance de favoriser les échanges de savoir-faire entre les deux pays. » - Guy Maugis

.............................................................

Décernés sous la présidence de Jérôme Duval-Hamel, dirigeant et cofondateur de groupes d’industries culturelles, administrateur d’ensembles culturels et membre du Conseil d’administration de la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie, les Prix 2020 des Secteurs Culturels et Créatifs ont distingué deux lauréats :

Prix de la Personnalité de l’année : FLORIAN DRÜCKE
Président-directeur général de l’Association fédérale allemande de l’industrie musicale et coprésident depuis 2018 du Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA), Florian Drücke est très engagé dans la relation franco-allemande. À l’occasion du 30e anniversaire du HCCFA, il a initié le Conseil culturel franco-allemand des jeunes au Parlement européen à Strasbourg. Florian Drücke travaille également en étroite collaboration avec les personnalités politiques françaises et allemandes pour améliorer le cadre légal des entreprises des secteurs culturels et créatifs. Il a notamment contribué à la réforme de la législation européenne sur les droits d’auteur.

Prix de l’Economie culturelle et solidaire : BIBLIOTHEQUES SANS FRONTIERES ET KIRON
Fondée en 2007, Bibliothèques Sans Frontières (BSF) a pour mission de renforcer l’accès aux bibliothèques, à l’information et à l’éducation, des populations vulnérables peu connectées à internet, en particulier les réfugiés. Grâce à une expertise unique sur l’internet hors-ligne, BSF a développé une solution en partenariat avec la plateforme de formation allemande Kiron, en créant des cartes SD intégrant le système de formation numérique, permettant ainsi aux utilisateurs de bénéficier de centaines d’heures de formation, sans consommer la moindre donnée.

« Ces deux collaborations uniques dans les domaines de la culture et de l’action solidaire visent à mettre le meilleur de l’innovation culturelle et sociale des deux pays au service du développement et de la réponse aux enjeux mondiaux actuels. » - Jérôme Duval-Hamel

.............................................................

Les Prix Franco-Allemands de l’Economie et des Secteurs Culturels et Créatifs sont décernés tous les deux ans par la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour récompenser des coopérations économiques et entrepreneuriales entre les deux pays.

.............................................................

Contacts :

Les Rois Mages :
Louise Henry : louise.henry@lesroismages.fr - 01 41 10 08 03

Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie
Wolfgang Krill von Capello : wkrill@francoallemand.com - 01 40 58 35 33
Alexandra Seidel-Lauer : aseidel@francoallemand.com - 01 40 58 35 91

31 janvier
2020

Balkans occidentaux - Participation de Jean-Yves Le Drian à la réunion de l’initiative franco-allemande sur la lutte contre les trafics illicites d’armes à feu dans les Balkans occidentaux (Berlin, 31 janvier 2020)

Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, coprésidera demain à Berlin, avec son homologue allemand, Heiko Maas, la deuxième réunion de haut niveau de l’initiative franco-allemande de lutte contre les trafics illicites d’armes à feu dans les Balkans occidentaux.

Cette initiative franco-allemande, proposée par le président de la République au sommet de Trieste en juillet 2017, rassemble les pays des Balkans occidentaux, 21 États donateurs, ainsi qu’une dizaine d’organisations et agences internationales et régionales. Elle vise à renforcer le contrôle sur les armes à feu dans cette région et à lutter contre les trafics illicites, enjeux majeurs de sécurité commune pour les Européens, alors que ces armes sont susceptibles d’alimenter des groupes criminels et terroristes.

Lors de la réunion de Berlin, les participants feront un point sur la mise en œuvre des engagements pris lors de la première réunion que la France avait accueillie à Paris en décembre 2018, en particulier l’adoption d’une feuille de route régionale pour une solution durable d’ici 2024, que l’Union européenne a décidé d’intégrer dans ses stratégies et plans d’action d’appui aux Balkans occidentaux, conformément aux décisions prises lors du Conseil de l’Union du 19 novembre 2018.

Un groupe de coordination des bailleurs internationaux permet d’apporter concrètement une aide financière et en expertise aux pays des Balkans occidentaux. Le ministre appellera à une nouvelle mobilisation pour assurer un financement pérenne des programmes d’assistance d’ici 2024, auquel la France prendra sa part.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de la stratégie française pour les Balkans occidentaux, qui a été adoptée par le président de la République en avril 2019, et qui a pour objectif d’accroître notre soutien à la stabilisation, au développement économique et social et au rapprochement européen des Balkans occidentaux.

Publication : 30 janvier 2020

27 janvier
2020

La lutte contre le racisme et l’antisémitisme, priorité de la coopération franco-allemande en 2020 (27 janvier 2020)

À l’occasion de la Journée de la mémoire des génocides et de la prévention des crimes contre l’humanité, lundi 27 janvier, qui coïncide cette année avec la commémoration des 75 ans de la libération du camp d’Auschwitz, Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse et Armin Laschet, plénipotentiaire de la République fédérale d’Allemagne, chargé des affaires culturelles, se sont rendus au Mémorial de la Shoah.

23 janvier
2020

Allemagne – Journée franco-allemande et entrée en vigueur du traité d’Aix-la-Chapelle (22 janvier 2020)

Ce 22 janvier 2020 marque l’entrée en vigueur du traité sur la coopération et l’intégration franco-allemandes d’Aix-la-Chapelle, un an après sa signature par le Président de la République et la Chancelière allemande, et 57 ans, jour pour jour, après la signature par le Général de Gaulle et le Chancelier Adenauer du traité de l’Élysée qui a symbolisé la réconciliation historique entre la France et l’Allemagne.

L’ambassadeur d’Allemagne à Paris est venu ce matin remettre au secrétaire général du Quai d’Orsay l’instrument de ratification allemand du Traité d’Aix-la-Chapelle, ce qui, après la démarche en ce sens déjà effectuée par la France, marque l’entrée en vigueur de ce traité réaffirmant l’amitié entre nos deux pays. Le traité prévoit un renforcement de leur coopération, une véritable convergence dans tous les domaines, ainsi qu’un engagement commun en faveur de la construction d’une Europe unie, démocratique et souveraine.

Conformément à la priorité donnée à la coopération transfrontalière par ce nouveau traité, Mme Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, a inauguré aujourd’hui à Hambach avec son homologue allemand le Comité pour la coopération transfrontalière prévu par le traité, qui travaillera à apporter des solutions concrètes aux difficultés que rencontrent dans leur vie quotidienne les habitants des régions frontalières sur les sujets de transport, d’emploi, de développement.

À travers le monde, les ambassades et consulats français et allemands prennent aujourd’hui diverses initiatives conjointes pour renforcer notre coopération au service de nos concitoyens et de nos valeurs partagées.

Publication : 22 janvier 2020

21 janvier
2020

Allemagne – Déplacement d’Amélie de Montchalin à l’occasion de la session inaugurale du Comité de coopération transfrontalière franco-allemand (Hambach, 22 janvier 2020)

À l’occasion de la journée franco-allemande demain et du premier anniversaire de la signature du traité de coopération et d’intégration franco-allemandes d’Aix-la-Chapelle, Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, se rendra à Hambach (Rhénanie-Palatinat), pour coprésider avec son homologue allemand, Michael Roth, ministre adjoint aux affaires européennes, la session inaugurale du Comité pour la coopération transfrontalière franco-allemande.

Ce comité, prévu par le traité d’Aix-la-Chapelle, vise à soutenir et renforcer la coopération transfrontalière en apportant des solutions concrètes aux difficultés que peuvent rencontrer dans leur vie quotidienne les habitants des régions frontalières sur les sujets de transport, d’emploi, de développement. Ce comité est composé de représentants de l’État, des collectivités territoriales frontalières et de parlementaires des deux pays.

Lors de cette session inaugurale, Amélie de Montchalin et Michael Roth lanceront les travaux du comité qui porteront notamment sur la reconnaissance réciproque des vignettes environnementales de circulation des véhicules en agglomération et sur l’assouplissement des conditions de participation à des manifestations sportives transfrontalières.

A l’occasion de son déplacement en Rhénanie-Palatinat, la secrétaire d’État rencontrera également à Ludwigshafen une cinquantaine de lycéens français et allemands en formation, dans le cadre d’une « journée découverte » organisée par l’Office franco-allemand de la jeunesse (OFAJ). Ce programme permet à des collégiens et lycéens de découvrir, dans un cadre franco-allemand, le monde de l’entreprise et de rencontrer des personnalités du monde politique ou culturel des deux pays. Plus de 50 000 jeunes y ont participé depuis 2006.

Publication : 21 janvier 2020

21 janvier
2020

Triangle de Weimar - Rencontre d’Amélie de Montchalin avec ses homologues allemand et polonais (Lens, 21 janvier 2020)

Amélie de Montchalin, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères chargée des affaires européennes, recevra ses homologues allemand Michael Roth, et polonais Konrad Szymański, à Lens dans le Pas-de-Calais, le 21 janvier 2020, dans le cadre du triangle de Weimar, forum de discussion et de coopération entre la France, l’Allemagne et la Pologne.

Les ministres échangeront sur les sujets d’actualité européenne, en particulier la conférence sur l’avenir de l’Europe, l’État de droit, le budget de l’Union pour la période 2021-2027, les enjeux de la convergence économique et sociale, ainsi que le « Pacte vert » présenté par la Commission en décembre dernier.

En marge de leurs entretiens, ils visiteront l’exposition « Pologne – 1840-1918 – Peindre l’âme d’une nation » au musée du Louvre-Lens. Ils rencontreront, en compagnie d’élus et d’acteurs locaux, les responsables d’un projet soutenu par l’Union européenne à Loos-en-Gohelle, ancienne commune minière ayant fait l’objet d’une reconversion autour du développement durable et de la culture.

13 décembre
2019

L’ONG « Une Terre Culturelle » reçoit le prix De Gaulle-Adenauer 2019 (12 décembre 2019)

L’Organisation « Une Terre Culturelle » s’est vu décerner aujourd’hui (12 décembre) à Berlin le prix De Gaulle-Adenauer par le ministre adjoint chargé des Affaires européennes, Michael Roth et l’ambassadrice de France en Allemagne, Anne-Marie Descôtes. Le prix est doté de 10.000 Euros. Le chancelier fédéral allemand Konrad Adenauer et le président français Charles de Gaulle ont donné en leur temps, avec le Traité de l’Élysée, l’impulsion politique décisive pour instaurer une amitié profonde avec l’ancien ennemi. Depuis le Traité de l’Élysée, les relations franco-allemandes se sont développées de façon unique tant par leur ampleur que par leur diversité. « Cela est à mettre au crédit des innombrables initiatives, souvent bénévoles, de citoyennes et citoyens engagés, de part et d’autre de la frontière », a déclaré Michael Roth pendant la remise du prix. « Avec le Traité d’Aix-la-Chapelle », a poursuivi Michael Roth, « notre amitié est parée pour l’avenir ». « L‘organisation « Une Terre Culturelle » s’engage pour la mobilité et les échanges interculturels des jeunes entre l’Allemagne et la France, ce qui correspond tout à fait à l’esprit du Traité d’Aix-la-Chapelle », a déclaré l’ambassadrice de France à l’occasion de la remise du prix à l’ONG française.

Le prix De Gaulle-Adenauer récompense, depuis 1989, une personnalité ou une institution française ou allemande ayant apporté une contribution remarquable à la coopération franco-allemande.

L’ONG « Une Terre Culturelle » organise depuis près de deux décennies, avec le soutien de l’Office franco-allemand pour la jeunesse (OFAJ), des programmes spéciaux pour les jeunes et les jeunes adultes ayant des besoins spécifiques, qui ont moins accès aux programmes d’échanges internationaux. « Une Terre Culturelle » soutient également des programmes pour de jeunes bénévoles d’Allemagne et de France qui s’engagent dans des associations d’utilité publique ou auprès de partenaires locaux ou internationaux.

11 décembre
2019

Prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit 2019 (10 décembre 2019)

Le prix franco-allemand des droits de l’Homme et de l’État de droit, institué en 2016, honore chaque année des défenseurs des droits de l’Homme à travers le monde, mais aussi des avocats qui les défendent et des journalistes qui se battent pour faire connaître la vérité. La France et l’Allemagne souhaitent, par ce prix, marquer leur soutien à leur action.

Les lauréats de l’édition 2019 du prix franco-allemand des droits de l’Homme mènent un combat dans des domaines essentiels comme la lutte contre la torture et les traitements inhumains ou dégradants, contre les disparitions forcées, contre les violences faites aux femmes, contre les discriminations à l’égard des personnes LGBT ou encore la promotion de l’égalité entre les femmes et les hommes.

Parmi ces lauréats figurent :
Ales BIALIATSKI (Biélorussie)
Mme Li WENZU (Chine)
Le Centre NADIM (Egypte)
M. Ameha MEKONNEN ASFAW (Ethiopie)
Mme Robin CHAURASIYA (Inde)
Mme Nasrin SOTOUDEH (Iran)
Mme Amina HANGA (Nigéria)
Mme Miluska DEL CARMEN LUZQUINOS TAFUR (Pérou)
Mme Mary Aileen BACALSO (Philippines)
Mme Irina BIRYUKOVA (Russie)
Mme Delphine Kemneloum DJIRAÏBE (Tchad)
Mme Asena GÜNAL (Turquie)
Mme Luz Mely REYES (Venezuela)
M. Vu Quoc NGU (Vietnam).

La France et l’Allemagne restent mobilisées pour défendre ensemble les droits de l’Homme et l’État de droit partout dans le monde. Elles encouragent tous les États à respecter l’ensemble des engagements qu’ils ont pris en la matière.