'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> L'actualité - France-Allemagne.fr

L’actualité

6 juillet
2021

JCPoA - Déclaration des ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et Royaume-Uni (6 juillet 2021)

Nous, Ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), prenons note avec une grande préoccupation du dernier rapport de l’AIEA qui confirme que l’Iran a débuté les étapes nécessaires à la production d’uranium métal enrichi. Ceci constitue une violation grave par l’Iran de ses engagements au titre du Plan d’Action Global Commun (JCPoA). L’Iran n’a aucun besoin civil crédible de poursuivre des activités de production ou de R&D sur l’uranium métal, qui constituent une étape clé du développement d’une arme nucléaire.

Ce pas supplémentaire dans l’escalade des violations nucléaires de l’Iran est d’autant plus préoccupant qu’il intervient alors qu’aucune date n’a été fixée pour une reprise des négociations à Vienne en vue d’un retour au JCPoA. Il intervient également dans un contexte où l’Iran a substantiellement réduit les accès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en se désengageant des arrangements de vérification et de suivi du JCPoA et en cessant l’application du Protocole additionnel.

Nous appelons fermement l’Iran à mettre un terme sans délai à toutes les activités qu’il poursuit en violation du JCPoA et à reprendre les négociations à Vienne avec l’objectif de parvenir rapidement à leur conclusion. Nous avons souligné à de nombreuses reprises que le temps ne jouait pour personne. Avec ces dernières étapes, l’Iran fait peser un risque sur la possibilité de conclure avec succès les discussions de Vienne, en dépit des progrès réalisés au cours de six sessions de négociations à ce jour.

Source : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

5 juillet
2021

Visioconférence conjointe entre le Président de la République, la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne et le Président de la République populaire de Chine (05.07.2021)

Dans le cadre de la préparation des prochaines échéances multilatérales, en particulier le Congrès mondial de l’UICN, la COP 15 de Kunming, la COP26 de Glasgow et le sommet du G20 à Rome, le Président de la République a tenu aujourd’hui avec la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne une visioconférence conjointe avec le Président de la République populaire de Chine.

Après avoir salué la ratification par la Chine de l’amendement de Kigali sur les gaz HFC, le Président M. Emmanuel MACRON et la Chancelière Mme Angela MERKEL ont abordé avec le Président chinois M. XI Jinping les étapes concrètes, notamment la fin du financement des centrales à charbon, nécessaires pour atteindre les objectifs fixés concernant l’évolution des émissions de gaz à effet de serre et l’atteinte de la neutralité carbone. Ils ont signalé l’importance d’avancer sur un soutien de la Chine à la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples, initiative structurante pour la protection de la biodiversité.
Dans la continuité du sommet sur le financement des économies africaines, le Président de la République et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne ont salué l’engagement de la Chine à contribuer à la restructuration de la dette des pays vulnérables dans le « Cadre commun » agréé en G20. Il est désormais urgent de mettre en œuvre cette initiative et de progresser sur la réallocation des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI), avec un objectif de mobiliser 100 milliards de dollars. Sur le plan sanitaire, le développement des capacités de production de produits pharmaceutiques en Afrique représentait désormais une priorité et le travail devait se poursuivre dans le cadre multilatéral d’ACT-A.

Le Président M. Emmanuel MACRON et la Chancelière Mme Angela MERKEL ont rappelé les attentes européennes sur l’accès au marché chinois et les conditions de concurrence équitables. Dans le contexte des progrès de la campagne de vaccination en Europe et en Chine, la connectivité aérienne devait aussi reprendre dès que possible dans le respect du principe de réciprocité.
Au cours de cette réunion de travail, les derniers développements en Iran et en Birmanie ont été évoqués. Le Président de la République et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne ont fait part de leurs graves préoccupations quant à la situation des droits de l’Homme en Chine et rappelé leurs exigences quant à la lutte contre le travail forcé.

30 juin
2021

Le Prix Franco-Allemand « Avenir Professionnel » (30.06.2021)

A l’initiative de trois partenaires historiques, l’AHK Frankreich, l’OFAJ et ProTandem, la création d’un Prix Franco-Allemand « Avenir Professionnel » 2021 souhaite mettre à l’honneur l’engagement et des projets de coopération franco-allemands dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels et de l’apprentissage.

Dans la continuité de la 7ème Journée franco-allemande de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage (BBT) avec un focus sur la thématique « Les jeunes et l’emploi : quels dispositifs anti-crise », la prochaine édition de cette journée sera consacrée au sujet « Relance franco-allemande : une chance pour l’insertion professionnelle ? ».

Plus que jamais d’actualité, ce prix est une contribution pour renforcer l’accès des jeunes au marché de travail. Il est une reconnaissance de l’engagement franco-allemand et récompensera des personnes ou entités exemplaires, qui cherchent de pérenniser ou reprogrammer des projets existants sous le signe de l’innovation (pédagogique, supports, hybride, format…) selon les catégories suivantes (un prix par catégorie) :

Apprentis/lycéens professionnels ou classes  : Par exemple un projet créatif franco-allemand ou un travail d’un apprenti en lien avec le pays partenaire

Entreprises : Par exemple, Prix du format innovatif d’apprentissage avec un focus sur la coopération franco-allemande ou Prix de la meilleure offre de formation continue valorisant les compétences interculturelles

Etablissements/lycées professionnels  : Par exemple un projet innovatif pédagogique ou un programme de mobilité ou une formation des formateurs ou utilisation d’un outil comme la Plateforme Ecoles Entreprises ou le Portail Engagement Jeunes ou une alternance ou enseignement supérieur ou de nouveaux partenariats

• Grand Prix du Jury pour un projet de formation franco-allemand ou une personnalité autour de la Journée Franco-Allemande de l’enseignement professionnelle et de l’apprentissage 2021 « Relance franco-allemande : une chance pour l’insertion professionnelle ? »

Décerné chaque année, ce prix comporte une dotation financière pour chaque catégorie afin d’encourager nos participants d’aller plus loin dans la coopération franco-allemande en matière d’enseignement, de formation professionnelle et d’apprentissage. Les projets sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement sur mesure (comme le mentoring, le soutien juridique et la mise en relation avec divers réseaux franco-allemands des trois entités partenaires).

Pour plus d’informations
 : Appel à candidature

30 juin
2021

Prix Franco-Allemand du Journalisme 2021 (30.06.2021)

Bien que la cérémonie en présentiel prévue à Berlin ait été annulée, les noms des lauréates et des lauréats du Prix Franco-Allemand du Journalisme (PFAJ) ont été révélés aujourd’hui. Les récipiendaires du Prix pour cette édition 2021 sont les journalistes, auteures et auteurs suivants :

Catégorie Vidéo :
Alain de Halleux pour « Le grain de sable dans la machine/Corona : Sand im Weltgetriebe », ARTE, RTBF

Catégorie Audio :
Katrin Aue, Carolin Dylla pour « Europas Corona-Grenzen : Ein Feature über Abschottung, Misstrauen und Solidarität », Saarländischer Rundfunk

Catégorie Écrit :
Eva Schläfer pour « Der französische Patient », Frankfurter Allgemeine Sonntagszeitung

Catégorie Multimédia :
Kseniya Halubovich pour « Biélorussie : chronique d’une révolution/Belarus : Tagebuch einer Revolution », https://www.arte.tv/de/videos/094279-128-A/2-september-solidaritaet-mit-inhaftierten-journalisten

Catégorie Jeunes Talents (dans la catégorie Écrit) :
Adrien Candau, Julien Duez pour „Schaffer d’État », So Foot

Depuis 1983, le Prix Franco-Allemand du Journalisme est décerné chaque année dans cinq catégories. Les portraits des lauréates et les lauréats de la présente édition sont à retrouver sur les réseaux sociaux et sur le site Internet du Prix. Martin Grasmück, Président du PFAJ et PDG de la Saarländischer Rundfunk, a loué la qualité des sujets soumis cette année. « La crise du Covid et la fermeture des frontières ont ému de nombreuses personnes et ont montré à quel point l’Europe est encore vulnérable et que ce qui a été réalisé jusqu’à présent ne peut être considéré comme acquis. » En l’honneur des lauréats, le PFAJ, en collaboration avec la Saarländischer Rundfunk (SR) et soutenu par le Fonds citoyen franco-allemand, publie le film « Les frontières redessinées », qui revient sur la pandémie. Il s’agit d’un carnet de voyage de Berlin à Paris en passant par Bruxelles, le triangle frontalier franco-allemand entre le Luxembourg, l’Allemagne et la France. Les lauréates et les lauréats font le bilan de leur travail au cours des douze derniers mois et décrivent de manière émouvante comment ils et elles font face aux menaces et aux messages de haine et à quels dangers les journalistes du Belarus, entre autres, s’exposent pour rendre compte de l’aspiration des gens à la liberté et à la démocratie. Le film a été réalisé par Pierre Girard, qui vit en Allemagne et en France et qui a été personnellement touché par la fermeture des frontières en Europe (voir également sur le site du Prix).

Le Plénipotentiaire pour les relations culturelles franco-allemandes et Ministre-Président de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, Armin Laschet, souligne qu’avec la pandémie, on avait assisté à une situation que beaucoup pensaient ne figurer que dans les livres d’histoire. « Cela a déstabilisé, déçu et mis en colère. » Néanmoins l’amitié franco-allemande est intacte et les deux pays ont travaillé ensemble de manière efficace et intensive pendant la crise.
Du point de vue de l’Ambassadrice de France à Berlin, Anne-Marie Descôtes, les médias ont contribué de manière significative à surmonter la crise sanitaire et ont montré une fois de plus l’importance d’un journalisme indépendant et sophistiqué pour une société libre et ouverte. « Ailleurs dans le monde, la pandémie a servi à restreindre la liberté de la presse. Plusieurs journalistes ont été arrêtés ou ont dû payer de leur vie pour le fait d’avoir informé leurs concitoyens. C’est d’autant plus grave et inquiétant que pendant la pandémie, les conflits et les guerres n’ont pas cessé. Certains sont même apparus à nouveau. Il est donc essentiel que les journalistes sur le terrain puissent faire leur travail. »
Le Prix Franco-Allemand du Journalisme est doté au total de 30 000 €. Cependant, le Grand Prix Franco-Allemand des Médias, décerné habituellement à une organisation ou à une personnalité qui s’est particulièrement engagée dans l’entente franco-allemande et européenne, n’a pas pu être remis l’année dernière du fait de la crise sanitaire. Le lauréat de cette année est l’Agence spatiale européenne (ESA) et les deux astronautes Thomas Pesquet (F) et Matthias Maurer (D). La cérémonie de remise du Grand Prix franco-allemand des Médias aura lieu le 9 septembre à Berlin.

Source : SIte du PFAJ

27 juin
2021

Assemblée parlementaire franco-allemande : audition de Jean Castex et Angela Merkel (28.06.2021)

Lundi 28 juin 2021 à partir de 10h, l’Assemblée parlementaire franco-allemande (APFA) se réunira pour la troisième fois de l’année, en séance plénière, sous la présidence de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale et de Wolfgang Schäuble, président du Bundestag allemand. Cette réunion, par visioconférence, marquera la dernière séance de l’APFA avant le renouvellement du Bundestag allemand le 26 septembre 2021.

A cette occasion, les membres de l’APFA recevront à 11h le Premier ministre de la République française, Jean Castex, et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, pour une séance de questions.

La réunion sera également l’occasion de clôturer quatre groupes de travail. Les groupes « Pacte vert pour l’Europe » et « Harmonisation des droits français et allemand des affaires et des faillites » présenteront deux propositions de résolution commune dressant un état des lieux et recommandant des positions ou actions communes. Les groupes de travail « Politique étrangère et de défense » et « Migration, asile et intégration » feront quant à eux le bilan de leurs travaux au cours de l’année écoulée. Ces sujets témoignent d’une assemblée inédite, directement au contact des préoccupations des citoyens.

Enfin, l’ordre du jour comprend le vote des deux propositions de résolution commune présentées lors de la 5ème séance de l’APFA le 22 janvier 2021, du rapport sur la coopération parlementaire franco-allemande pour l’année 2020 et d’une réforme du règlement.

L’APFA est composée de 50 députés français et de 50 députés allemands et présidée par le Président de l’Assemblée nationale et par le Président du Bundestag allemand.

Instituée par l’Accord parlementaire franco-allemand du 11 mars 2019, l’APFA a tenu sa réunion constitutive le 25 mars 2019 à Paris. L’Assemblée veille à l’application des traités de l’Élysée et d’Aix-la-Chapelle et à la mise en œuvre et à l’évaluation des projets qui en découlent. Elle suit les Conseils des ministres franco-allemands et invite les gouvernements français et allemand à en rendre compte. Elle assure le suivi des affaires internationales et européennes présentant un intérêt commun. Elle est force de proposition afin de faire converger les droits français et allemand et afin d’identifier des positions communes.

Source : site de l’Assemblée nationale

16 juin
2021

Exposition miroir : « L’Allemagne à Paris et la France à Berlin » (17 juin 2021)

L’exposition miroir « L’Allemagne à Paris et la France à Berlin » a d’abord été publiée sur nos réseaux sociaux à partir du 22 janvier 2021, date anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée (1963) et du Traité d’Aix-la-Chapelle (2019). Elle s’est conclue symboliquement le 31 mai 2021, date du 22ème conseil des ministres franco-allemands.

L’exposition a été construite en partenariat avec l’ambassade de France à Berlin et l’ambassade d’Allemagne à Paris. Elle présente en miroir les lieux emblématiques de nos capitales qui illustrent la richesse de la relation franco-allemande. Les 16 épisodes qui la composent explorent des thématiques aussi variées que les lieux de mémoire, les institutions ou encore la gastronomie ou l’urbanisme.

Nous vous invitons à découvrir notre périple à travers le « Paris-Berlin » franco-allemand !

14 juin
2021

Inauguration à Palerme du premier Institut franco-allemand KulturEnsemble, prévu par le traité d’Aix-la-Chapelle (14 juin 2021)

Ce 14 juin est inauguré à Palerme le premier Institut franco-allemand KulturEnsemble, prévu par le traité d’Aix-la-Chapelle signé par le président de la République française Emmanuel Macron et la chancelière fédérale d’Allemagne Angela Merkel en janvier 2019 à l’hôtel de ville d’Aix-la-Chapelle.

A l’inauguration étaient présents, avec Christian Masset et Viktor Elbling, respectivmeent ambassadeur de France et ambassadeur d’Allemagne en Italie : Leoluca Orlando, maire de Palerme ; Benedetto Della Vedova, sous-secrétaire d’État au ministère des affaires étrangères et de la coopération internationale ; Michelle Müntefering, vice-ministre de la politique culturelle internationale au ministère des affaires étrangères du gouvernement fédéral allemand ; Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie ; Johannes Ebert, secrétaire général du Goethe-Institut ; Anne Tallineau, directrice de l’OFAJ/DFJW ; Tobias Bütow, directeur de l’OFAJ/OFAJ ; et les conservateurs d’art Andrea Lissoni, directeur artistique de la Haus der Kunst de Munich et Chiara Parisi, directrice du Centre Pompidou-Metz.

Le premier institut culturel franco-allemand KULTUR ENSEMBLE voit le jour à Palerme, inaugurant dans la capitale sicilienne une résidence pour la production et la création artistique italo-franco-allemande : l’Atelier Panormos. La résidence est située dans la Bottega 1, un espace récupéré dans la zone des Cantieri Culturali alla Zisa, véritable exemple d’archéologie industrielle transformée en citadelle de la culture. L’Atelier Panormos-La Bottega (du grec Pánormos = Palerme, "bon lieu d’atterrissage naturel") devient un symbole de cohésion, de collaboration, de synergie entre l’Institut français Italia et le Goethe-Institut Palermo, déjà présents dans le Cantieri avec leurs bureaux respectifs, qui lancent aujourd’hui avec la ville de Palerme un projet unique, qui dialogue avec la Palerme multiculturelle et artistique.

« Je suis très heureux d’inaugurer aujourd’hui le premier institut culturel franco-allemand dans le monde. La résidence d’artistes Atelier Panormos-la Bottega marque l’Acte I de Kultur-Ensemble. A près de 6 mois de la Présidence française de l’Union européenne, c’est un message européen très fort que 3 pays fondateurs de l’Europe politique lancent aujourd’hui à Palerme. Avec cette résidence, nous voulons accompagner une nouvelle génération d’artistes, profondément européenne. C’est le sens de ce nouveau Grand Tour dont l’Atelier Panormos sera un pilier : créer une mobilité artistique européenne, porteuse de créativité et d’ouverture à l’autre. » a déclaré à Palerme Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Europe et des affaires étrangères, chargé du tourisme, des Français de l’étranger et de la Francophonie

Fruit d’une collaboration intense et fructueuse entre l’Institut français Italia et le Goethe-Institut, ainsi que l’ambassade de France et l’ambassade d’Allemagne en Italie, KULTUR ENSEMBLE bénéficie du soutien actif des ambassadeurs Christian Masset et Viktor Elbling, du secrétaire général du Goethe-Institut Johannes Ebert et du vice-directeur à la Culture du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-François Pactet. Avec leurs équipes, ils accompagneront le développement du réseau d’excellence existant entre les deux pays et l’Italie, qui n’est pas par hasard le premier pays où KULTUR ENSEMBLE prend forme.

Le projet est accompagné par deux grandes figures de l’art contemporain international : Chiara Parisi, directrice du Centre Pompidou-Metz, et Andrea Lissoni, directeur artistique de la Haus der Kunst de Munich. Grâce à leur connaissance de la scène artistique internationale, les deux "mentors" italiens ont identifié les six artistes qui donneront le coup d’envoi du projet de résidence en 2021 et 2022. Le premier duo d’artistes qui inaugurera le programme de résidence à partir de septembre est composé de Juliette Minchin et de caner teker, dont les résidences sont rendues possibles également grâce au soutien important de l’OFAJ/DFJW, l’Office franco-allemand pour la jeunesse, avec lequel un accord de coopération a été signé.

Kultur Ensemble rassemble le projet culturel de la ville de Palerme et la volonté d’attirer et de soutenir une nouvelle génération d’artistes européens, accueillis dans ses lieux de référence et dans ses nombreux événements, à commencer par la Biennale Arcipelago Mediterraneo, aux deux premières éditions de laquelle ont collaboré les instituts culturels français et allemands. Symbole d’une politique d’accueil soutenue par le maire Leoluca Orlando, et pour laquelle le Goethe-Institut Palermo dirigé par Heidi Sciacchitano et l’Institut français Palermo dirigé par Eric Biagi sont actifs depuis longtemps, Palerme est le lieu idéal pour donner vie à ce nouveau projet culturel italo-franco-allemand, qui reconnaît dans l’importance de l’intégration culturelle l’un de ses principes fondateurs. Ce n’est pas un hasard si le département culturel de la ville, représenté par Mario Zito, s’appelle Assessorato alle CulturE.

Source : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

7 juin
2021

Allemagne/Russie - Entretien de Jean-Yves Le Drian avec ses homologues allemand et russe (7 juin 2021)

Le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, s’est entretenu lundi 7 juin avec son homologue russe, conjointement avec le ministre des Affaires étrangères d’Allemagne, Heiko Maas.

Le ministre a rappelé la forte inquiétude de la France face à la détérioration de la situation sécuritaire en Ukraine le long de la ligne de contact et la nécessité d’un réengagement de toutes les parties à la mise en œuvre du cessez-le-feu. Le ministre a encouragé son homologue russe à apporter son plein appui à cet objectif. Il a rappelé notre attachement à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine dans ses frontières internationalement reconnues.

Le ministre a également insisté sur l’importance de poursuivre nos efforts dans le cadre du format Normandie pour trouver une solution pacifique au conflit en Ukraine et permettre la pleine mise en œuvre des accords de Minsk. Il a souligné la responsabilité de la Russie pour y parvenir, de même que l’importance d’éviter toute initiative qui pourrait contribuer à accroître les tensions à la suite des mouvements de forces russes observés en avril. Il a rappelé dans ce contexte l’importance de faire la transparence, dans le cadre du document de Vienne, s’agissant de tels mouvements et d’exercices.

Parallèlement à ces échanges sur l’Ukraine, le ministre a évoqué la pleine mobilisation de la France pour parvenir à une désescalade des tensions entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan et au règlement des questions en suspens découlant du conflit de l’automne dernier entre les deux pays. Il a rappelé notre volonté de poursuivre pour cela une coordination étroite avec la Russie, notamment dans le cadre de la co-présidence du groupe de Minsk, que nous assumons conjointement avec les États-Unis, et dans les enceintes internationales pertinentes.

Le ministre a souligné l’importance d’engager une négociation entre les parties, hors de tout fait accompli sur le terrain, pour traiter les enjeux de démarcation et de délimitation de la frontière. Il a rappelé son attachement à ce que les parties fassent preuve de la plus grande retenue et s’abstiennent de toute provocation.

Source : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

31 mai
2021

Conseil des ministres franco-allemand (31 mai 2021)

Le 22ème Conseil des ministres franco-allemand s’est tenu en visioconférence le 31 mai 2021, réunissant le Président de la République Emmanuel Macron, la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne Angela Merkel ainsi que les ministres français et allemands.

Ce quatrième conseil des ministres franco-allemand depuis le début du quinquennat a permis de dresser le bilan de la mise en œuvre du Traité d’Aix-la-Chapelle et les avancées substantielles de la coopération franco-allemande de ces derniers mois.

Ce Conseil était aussi l’occasion de lancer de nouvelles coopérations, notamment dans le domaine de la santé, de la culture et de la jeunesse, et de préparer ensemble les grandes échéances internationales et européennes à venir.

Télécharger la déclaration franco-allemande de Berlin du 31 mai 2021 (PDF - 571 Ko)

27 mai
2021

Biélorussie - Déclaration des ministres des Affaires étrangères du G7 (27 mai 2021)

Nous, ministres des Affaires étrangères de l’Allemagne, du Canada, des États-Unis, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni (G7), et le Haut Représentant de l’Union européenne, condamnons dans les termes les plus vifs l’action sans précédent menée par les autorités biélorusses qui ont arrêté un journaliste indépendant, Roman Protassevitch, et sa compagne, Sofia Sopega, après avoir contraint le vol FR4978 sur lequel ils voyageaient à atterrir à Minsk le 23 mai.

Cette action a mis en danger les passagers et l’équipage de ce vol. Elle a constitué une violation grave des règles qui régissent l’aviation civile. L’ensemble de nos pays et de nos concitoyens dépendent du comportement responsable de chaque État dans le respect de ses obligations en vertu de la Convention de Chicago, de manière à ce que chaque aéronef civil puisse opérer dans la sûreté et la sécurité. Nous appelons l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI) à réagir rapidement à cette remise en cause de ses règles et normes.

Cette action constitue également une grave violation de la liberté de la presse. Nous exigeons la libération immédiate et inconditionnelle de Roman Protassevitch ainsi que de tous les autres journalistes et prisonniers politiques détenus en Biélorussie.

Nous intensifierons nos efforts, notamment en adoptant de nouvelles sanctions en tant que de besoin, pour que les autorités biélorusses rendent compte de leurs actes.