'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> 'Send this page', 'url_site' => 'france-allemagne.fr' ); ?> L'actualité - France-Allemagne.fr

L’actualité

16 septembre
2021

Déclaration conjointe du Président Emmanuel Macron et de la Chancelière Angela Merkel (16.09.21)

DÉCLARATION DU PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE

"Bonjour Mesdames, Messieurs.

Madame la Chancelière, chère Angela, je me réjouis de vous accueillir à nouveau à Paris pour ce dîner de travail et amical pour des consultations sur les nombreux sujets d’actualité internationale européenne et les prochaines échéances que nous aurons à vivre ensemble, en Slovénie puis à Bruxelles. Il s’agit là d’une rencontre en effet avant le sommet que nous aurons, mais en aucun cas, comme d’ailleurs j’ai pu parfois le lire, de votre dernière visite à Paris parce que nous allons continuer de vous accueillir et nous allons ensemble en reparler.

Avant de revenir plus en détail sur l’agenda de nos discussions, je tenais à vous présenter, Madame la Chancelière, chère Angela, à vous-même, à l’ensemble de vos collaborateurs ainsi qu’à son épouse et à ses enfants mes condoléances et les condoléances du peuple français après la disparition soudaine de Jan HECKER qui fut votre conseiller diplomatique et qui venait d’être nommé ambassadeur à Pékin. Je veux ici dire combien nous avons été choqués et tristes à l’annonce de sa disparition. Jan HECKER était un grand juriste et un grand diplomate. Il a travaillé à vos côtés pendant plusieurs années et il fut une cheville ouvrière de la relation franco-allemande par ses nombreux échanges avec la cellule diplomatique française. Il était notre partenaire et était devenu notre ami. Et donc veuillez accepter toutes mes condoléances pour cela.

Ce soir, nous reviendrons évidemment sur l’actualité internationale et en particulier la situation en Afghanistan et les conséquences que nous devons en tirer entre Européens. Il nous faut poursuivre nos efforts pour permettre que quelques ressortissants européens et des personnes menacées puissent quitter le pays, fournir un soutien humanitaire à celles et ceux qui sont en situation de détresse, et évidemment soutenir les pays voisins qui ont accueilli les Afghans. Nous serons également particulièrement vigilants quant aux relations avec les talibans avec des organisations terroristes car il en va de notre sécurité. Et donc nous aurons à évoquer ce sujet.

Nous discuterons aussi évidemment de plusieurs autres régions qui attendent la cohérence des Européens, notre travail ensemble et la défense d’une vraie autonomie de l’Europe. C’est vrai pour le Sahel en matière de lutte contre le terrorisme, en Libye conformément aux discussions de juillet dernier à Berlin, en Iran dans le cadre des négociations sur le nucléaire, comme dans l’Indo-Pacifique où les Européens ont adopté ces derniers jours une stratégie commune.

Nous échangerons également sur notre voisinage oriental, en particulier sur la situation en Ukraine et en Biélorussie et tous ces grands dossiers internationaux sont évidemment liés aux sujets européens que nous aborderons ensuite puisque nous préparons, notamment, le prochain sommet entre l’Union européenne et les Balkans occidentaux. Vous venez d’y passer quelque temps, madame la Chancelière, et donc nous aurons aussi à l’évoquer afin de continuer à renforcer les liens entre les pays de la région et l’Union européenne.

A moins de quatre mois de la présidence française de l’Union européenne, la France et l’Allemagne continuent de travailler ensemble pour faire progresser notre agenda commun. Nous poursuivrons nos discussions sur les grandes priorités que nous souhaitons voir aboutir durant les 6 mois de présidence française, en particulier les négociations sur la législation climatique, pour traduire notre ambition de baisse des émissions de gaz à effet de serre en actes, l’adaptation de notre régulation du numérique et également la lutte contre les contenus illicites, la régulation économique des grandes plateformes et le renforcement de notre cybersécurité. Cette rencontre nous permettra également de préparer les prochaines échéances du Conseil européen qui se réunira en Slovénie au début du mois d’octobre.

Comme vous le voyez, nous avons un agenda chargé et il n’est pas encore exhaustif tel que je viens de le présenter sur le plan bilatéral, européen et international. J’ai, comme vous, conscience des échéances politiques des prochaines semaines en Allemagne, que la France suit avec attention. Mais d’ici à la formation du prochain gouvernement, madame la Chancelière, chère Angela MERKEL et moi-même continuerons à travailler main dans la main sur les grands dossiers auxquels nous cherchons à apporter des solutions franco-allemandes comme nous le faisons depuis le premier jour.

Merci, chère Angela, d’être à Paris ce soir. C’est avec beaucoup de plaisir et d’honneur qu’une fois encore nous te recevons avec toute la délégation."

Source : site de l’Elysée

13 septembre
2021

« La jeunesse et l’Europe : Commençons par la culture ! » (13.09.2021)

Nous avons besoin de toi !

Le Haut Conseil culturel franco-allemand (HCCFA) et ses partenaires sont à la recherche de jeunes adultes (de 18 à 30 ans) de France, d’Allemagne et de Pologne, issus du milieu des arts et de la culture ou avec un fort intérêt pour ce domaine.

Ton avis compte !

Tu as envie... :
...d’apporter ta propre vision des arts et de la culture dans notre travail ?
...de discuter des défis actuels et futurs des arts et de la culture en Europe...
...et de développer des solutions pour y remédier ?
Nous discuterons dans un premier temps lors de deux séances préparatoires en ligne les 13 et 27 novembre 2021, puis nous nous rencontrerons physiquement les 9 et 10 décembre à Paris, afin de présenter nos résultats à des personnalités du monde politique et culturel au ministère français de la Culture.

Quels thèmes nous tiennent particulièrement à coeur ?

Un nouveau départ pour la culture : qu’avons-nous appris de la crise ?
La diversité culturelle : quelle diversité dans l’industrie culturelle et artistique ?
Durabilité dans la culture : plus que la simple protection de l’environnement !
La participation à l’événement et aux ateliers est gratuite ! L’hébergement et la restauration à Paris sont pris en charge. Remboursement des frais de déplacement (jusqu’à 120€ maximum - billets de seconde classe/classe éco).
L’événement aura lieu au ministère de la Culture à Paris dans le respect des règles sanitaires en vigueur. La participation à l’événement est soumise à la présentation obligatoire d’un passe sanitaire selon les règles en vigueur sur place (https://www.gouvernement.fr/pass-sanitaire-toutes-les-reponses-a-vos-questions).

Merci de noter : La langue de travail des ateliers sera majoritairement l’anglais, la table ronde du 10 décembre avec les personnalités sera traduite simultanément en français, allemand et polonais.

En savoir plus

9 septembre
2021

Triangle de Weimar/Hongrie – Déplacement de Jean-Yves Le Drian (10 septembre 2021)

M. Jean-Yves Le Drian, ministre de l’Europe et des affaires étrangères, se rendra le 10 septembre en Allemagne et en Hongrie.

En Allemagne, il rencontrera ses homologues allemand M. Heiko Maas et polonais M. Zbigniew Rau, dans le cadre du triangle de Weimar, forum de discussion et de coopération entre la France, l’Allemagne et la Pologne, créé il y a trente ans. Les ministres échangeront sur plusieurs sujets d’actualité européenne et internationale, en particulier sur la situation en Afghanistan, en Biélorussie et en Ukraine, ainsi que sur l’Indopacifique, qui constituera l’une des priorités de la présidence française du Conseil de l’Union européenne au premier semestre 2022. Ils aborderont également l’État de droit et les valeurs européennes.

En Hongrie, le ministre rencontrera son homologue, M. Péter Szijjártó. Dans le contexte de la prochaine présidence française du Conseil de l’Union européenne, M. Jean-Yves Le Drian soulignera le souhait de la France de poursuivre le dialogue avec la Hongrie pour contribuer à une Europe plus unie, plus solidaire et plus souveraine. Ils échangeront également sur l’État de droit et les valeurs européennes et les grands dossiers de l’actualité européenne et internationale.

31 août
2021

Concours d’écriture pour le centenaire de la naissance de Sophie Scholl (31.08.2021)

À l’occasion du centenaire de la naissance de Sophie Scholl (née le 9 mai 1921), le Goethe Institut vous invite à participer avec votre classe à un concours d’écriture. Ceci vous permettra de traiter avec vos élèves de thèmes comme le courage civique, la résistance pendant la Seconde Guerre mondiale, Sophie Scholl ou encore le mouvement de la Rose Blanche. Ce concours d’écriture vous permettra également de renforcer les compétences rédactionnelles de vos élèves ainsi que leur créativité.

INFORMATIONS PRINCIPALES SUR LE CONCOURS

Niveau de langue minimum : A2 (ou plus)

Public cible : Apprenant·e·s d’allemand de la 3ème à la Terminale

Participation : Les enseignant·e·s sont libres de laisser les élèves participer seul·e·s ou en petits ou grands groupes. Une classe peut envoyer au maximum 2 textes ; il faudra donc qu’une sélection interne soit effectuée par l’enseignant·e si plusieurs groupes participent.

Sur inscription : Inscriptions auprès de Joséphine Pasco, josephine.pasco@goethe.de jusqu’au 26 septembre 2021.

Date limite pour l’envoi des textes : Merci d’envoyer les textes en format Word ou PDF à josephine.pasco@goethe.de jusqu’au 21 novembre 2021 en précisant le nom de l’école, la classe, le niveau de langue et les noms des élèves.

Le concours a lieu dans toute la France ainsi que dans d’autres pays européens.

Pour en savoir plus

19 août
2021

Iran – Plan d’action global commun (JCPoA) - Déclaration des porte-parole des ministères des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (19 août 2021)

Iran – Plan d’action global commun (JCPoA) - Déclaration des porte-parole des ministères des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (19 août 2021)

Nous, gouvernements de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), avons pris note avec une grande préoccupation des derniers rapports de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui confirment que l’Iran a produit pour la première fois de l’uranium métal enrichi jusqu’à 20% et a augmenté significativement sa capacité de production d’uranium enrichi jusqu’à 60%.

Nous rappelons qu’il s’agit de violations graves par l’Iran de ses engagements au titre du Plan d’action global commun (JCPoA). Ces activités constituent des étapes clé du développement d’une arme nucléaire et l’Iran n’a aucun besoin civil crédible de les poursuivre. Nos préoccupations sont renforcées par le fait que l’Iran a substantiellement réduit les accès de l’AIEA en se désengageant des arrangements de vérification et de suivi du JCPoA et en cessant l’application du Protocole additionnel.

Les activités de l’Iran sont d’autant plus inquiétantes que les discussions de Vienne ont été interrompues à la demande de Téhéran il y a deux mois maintenant et que l’Iran ne s’est pas encore engagé sur une date pour leur reprise. Alors qu’il refuse de négocier, l’Iran crée des faits accomplis sur le terrain qui compliquent encore plus le retour au JCPoA.

L’Iran doit mettre un terme sans délai à toutes les activités qu’il poursuit en violation du JCPoA. Nous appelons l’Iran à reprendre les négociations à Vienne le plus vite possible avec l’objectif de parvenir rapidement à leur conclusion. Nous avons souligné à de nombreuses reprises que le temps ne jouait pour personne.

6 juillet
2021

JCPoA - Déclaration des ministres des Affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et Royaume-Uni (6 juillet 2021)

Nous, Ministres des affaires étrangères de la France, de l’Allemagne et du Royaume-Uni (les E3), prenons note avec une grande préoccupation du dernier rapport de l’AIEA qui confirme que l’Iran a débuté les étapes nécessaires à la production d’uranium métal enrichi. Ceci constitue une violation grave par l’Iran de ses engagements au titre du Plan d’Action Global Commun (JCPoA). L’Iran n’a aucun besoin civil crédible de poursuivre des activités de production ou de R&D sur l’uranium métal, qui constituent une étape clé du développement d’une arme nucléaire.

Ce pas supplémentaire dans l’escalade des violations nucléaires de l’Iran est d’autant plus préoccupant qu’il intervient alors qu’aucune date n’a été fixée pour une reprise des négociations à Vienne en vue d’un retour au JCPoA. Il intervient également dans un contexte où l’Iran a substantiellement réduit les accès de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) en se désengageant des arrangements de vérification et de suivi du JCPoA et en cessant l’application du Protocole additionnel.

Nous appelons fermement l’Iran à mettre un terme sans délai à toutes les activités qu’il poursuit en violation du JCPoA et à reprendre les négociations à Vienne avec l’objectif de parvenir rapidement à leur conclusion. Nous avons souligné à de nombreuses reprises que le temps ne jouait pour personne. Avec ces dernières étapes, l’Iran fait peser un risque sur la possibilité de conclure avec succès les discussions de Vienne, en dépit des progrès réalisés au cours de six sessions de négociations à ce jour.

Source : Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

5 juillet
2021

Visioconférence conjointe entre le Président de la République, la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne et le Président de la République populaire de Chine (05.07.2021)

Dans le cadre de la préparation des prochaines échéances multilatérales, en particulier le Congrès mondial de l’UICN, la COP 15 de Kunming, la COP26 de Glasgow et le sommet du G20 à Rome, le Président de la République a tenu aujourd’hui avec la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne une visioconférence conjointe avec le Président de la République populaire de Chine.

Après avoir salué la ratification par la Chine de l’amendement de Kigali sur les gaz HFC, le Président M. Emmanuel MACRON et la Chancelière Mme Angela MERKEL ont abordé avec le Président chinois M. XI Jinping les étapes concrètes, notamment la fin du financement des centrales à charbon, nécessaires pour atteindre les objectifs fixés concernant l’évolution des émissions de gaz à effet de serre et l’atteinte de la neutralité carbone. Ils ont signalé l’importance d’avancer sur un soutien de la Chine à la Coalition de la haute ambition pour la nature et les peuples, initiative structurante pour la protection de la biodiversité.
Dans la continuité du sommet sur le financement des économies africaines, le Président de la République et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne ont salué l’engagement de la Chine à contribuer à la restructuration de la dette des pays vulnérables dans le « Cadre commun » agréé en G20. Il est désormais urgent de mettre en œuvre cette initiative et de progresser sur la réallocation des droits de tirage spéciaux du Fonds monétaire international (FMI), avec un objectif de mobiliser 100 milliards de dollars. Sur le plan sanitaire, le développement des capacités de production de produits pharmaceutiques en Afrique représentait désormais une priorité et le travail devait se poursuivre dans le cadre multilatéral d’ACT-A.

Le Président M. Emmanuel MACRON et la Chancelière Mme Angela MERKEL ont rappelé les attentes européennes sur l’accès au marché chinois et les conditions de concurrence équitables. Dans le contexte des progrès de la campagne de vaccination en Europe et en Chine, la connectivité aérienne devait aussi reprendre dès que possible dans le respect du principe de réciprocité.
Au cours de cette réunion de travail, les derniers développements en Iran et en Birmanie ont été évoqués. Le Président de la République et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne ont fait part de leurs graves préoccupations quant à la situation des droits de l’Homme en Chine et rappelé leurs exigences quant à la lutte contre le travail forcé.

30 juin
2021

Le Prix Franco-Allemand « Avenir Professionnel » (30.06.2021)

A l’initiative de trois partenaires historiques, l’AHK Frankreich, l’OFAJ et ProTandem, la création d’un Prix Franco-Allemand « Avenir Professionnel » 2021 souhaite mettre à l’honneur l’engagement et des projets de coopération franco-allemands dans le domaine de l’enseignement et de la formation professionnels et de l’apprentissage.

Dans la continuité de la 7ème Journée franco-allemande de l’enseignement professionnel et de l’apprentissage (BBT) avec un focus sur la thématique « Les jeunes et l’emploi : quels dispositifs anti-crise », la prochaine édition de cette journée sera consacrée au sujet « Relance franco-allemande : une chance pour l’insertion professionnelle ? ».

Plus que jamais d’actualité, ce prix est une contribution pour renforcer l’accès des jeunes au marché de travail. Il est une reconnaissance de l’engagement franco-allemand et récompensera des personnes ou entités exemplaires, qui cherchent de pérenniser ou reprogrammer des projets existants sous le signe de l’innovation (pédagogique, supports, hybride, format…) selon les catégories suivantes (un prix par catégorie) :

Apprentis/lycéens professionnels ou classes  : Par exemple un projet créatif franco-allemand ou un travail d’un apprenti en lien avec le pays partenaire

Entreprises : Par exemple, Prix du format innovatif d’apprentissage avec un focus sur la coopération franco-allemande ou Prix de la meilleure offre de formation continue valorisant les compétences interculturelles

Etablissements/lycées professionnels  : Par exemple un projet innovatif pédagogique ou un programme de mobilité ou une formation des formateurs ou utilisation d’un outil comme la Plateforme Ecoles Entreprises ou le Portail Engagement Jeunes ou une alternance ou enseignement supérieur ou de nouveaux partenariats

• Grand Prix du Jury pour un projet de formation franco-allemand ou une personnalité autour de la Journée Franco-Allemande de l’enseignement professionnelle et de l’apprentissage 2021 « Relance franco-allemande : une chance pour l’insertion professionnelle ? »

Décerné chaque année, ce prix comporte une dotation financière pour chaque catégorie afin d’encourager nos participants d’aller plus loin dans la coopération franco-allemande en matière d’enseignement, de formation professionnelle et d’apprentissage. Les projets sélectionnés bénéficieront d’un accompagnement sur mesure (comme le mentoring, le soutien juridique et la mise en relation avec divers réseaux franco-allemands des trois entités partenaires).

Pour plus d’informations
 : Appel à candidature

27 juin
2021

Assemblée parlementaire franco-allemande : audition de Jean Castex et Angela Merkel (28.06.2021)

Lundi 28 juin 2021 à partir de 10h, l’Assemblée parlementaire franco-allemande (APFA) se réunira pour la troisième fois de l’année, en séance plénière, sous la présidence de Richard Ferrand, président de l’Assemblée nationale et de Wolfgang Schäuble, président du Bundestag allemand. Cette réunion, par visioconférence, marquera la dernière séance de l’APFA avant le renouvellement du Bundestag allemand le 26 septembre 2021.

A cette occasion, les membres de l’APFA recevront à 11h le Premier ministre de la République française, Jean Castex, et la Chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Angela Merkel, pour une séance de questions.

La réunion sera également l’occasion de clôturer quatre groupes de travail. Les groupes « Pacte vert pour l’Europe » et « Harmonisation des droits français et allemand des affaires et des faillites » présenteront deux propositions de résolution commune dressant un état des lieux et recommandant des positions ou actions communes. Les groupes de travail « Politique étrangère et de défense » et « Migration, asile et intégration » feront quant à eux le bilan de leurs travaux au cours de l’année écoulée. Ces sujets témoignent d’une assemblée inédite, directement au contact des préoccupations des citoyens.

Enfin, l’ordre du jour comprend le vote des deux propositions de résolution commune présentées lors de la 5ème séance de l’APFA le 22 janvier 2021, du rapport sur la coopération parlementaire franco-allemande pour l’année 2020 et d’une réforme du règlement.

L’APFA est composée de 50 députés français et de 50 députés allemands et présidée par le Président de l’Assemblée nationale et par le Président du Bundestag allemand.

Instituée par l’Accord parlementaire franco-allemand du 11 mars 2019, l’APFA a tenu sa réunion constitutive le 25 mars 2019 à Paris. L’Assemblée veille à l’application des traités de l’Élysée et d’Aix-la-Chapelle et à la mise en œuvre et à l’évaluation des projets qui en découlent. Elle suit les Conseils des ministres franco-allemands et invite les gouvernements français et allemand à en rendre compte. Elle assure le suivi des affaires internationales et européennes présentant un intérêt commun. Elle est force de proposition afin de faire converger les droits français et allemand et afin d’identifier des positions communes.

Source : site de l’Assemblée nationale

16 juin
2021

Exposition miroir : « L’Allemagne à Paris et la France à Berlin » (17 juin 2021)

L’exposition miroir « L’Allemagne à Paris et la France à Berlin » a d’abord été publiée sur nos réseaux sociaux à partir du 22 janvier 2021, date anniversaire de la signature du Traité de l’Élysée (1963) et du Traité d’Aix-la-Chapelle (2019). Elle s’est conclue symboliquement le 31 mai 2021, date du 22ème conseil des ministres franco-allemands.

L’exposition a été construite en partenariat avec l’ambassade de France à Berlin et l’ambassade d’Allemagne à Paris. Elle présente en miroir les lieux emblématiques de nos capitales qui illustrent la richesse de la relation franco-allemande. Les 16 épisodes qui la composent explorent des thématiques aussi variées que les lieux de mémoire, les institutions ou encore la gastronomie ou l’urbanisme.

Nous vous invitons à découvrir notre périple à travers le « Paris-Berlin » franco-allemand !