Le lauréat du Prix De Gaulle-Adenauer 2017 (6 novembre 2017)

Le Prix De Gaulle-Adenauer 2017 est attribué aux écoles professionnelles de Kehl (Berufliche Schulen Kehl). Il sera remis le 6 novembre 2017 à Berlin par les deux secrétaires généraux pour la coopération franco-allemande, Michael Roth, membre du Bundestag et ministre adjoint chargé des Affaires européennes, et Nathalie Loiseau, ministre chargée des Affaires européennes en France.

Michael Roth et Nathalie Loiseau ont déclaré à propos de leur choix du lauréat : "Aujourd’hui, plus que jamais, nous devons encourager les jeunes à s’engager dans la construction de l’Europe de demain. Ils doivent avoir la possibilité de bénéficier de l’Europe sans frontière dans le domaine de l’éducation, de la formation ou du marché de travail. Cette offre de mobilité européenne doit s’adresser à tous les jeunes, pas seulement aux étudiants. Les apprentis et les jeunes professionnels doivent profiter tout autant de notre Europe commune. En 2016, 345 Allemands et Français ont bénéficié d’une formation professionnelle transfrontalière et nous nous en réjouissons. Mais nous avons besoin d’encore plus d’acteurs qui jettent des ponts de part et d’autre de nos frontières. Les écoles professionnelles de Kehl sont en la matière des pionniers exemplaires. L’institution participe chaque année au « Salon Formation Emploi » de Colmar et a noué depuis les années 1980 des liens de coopération étroits avec des partenaires en France, qu’il s’agisse de lycées professionnels ou de Centres de Formation d’Apprentis. Plus de 50 apprentis français suivent actuellement une formation dans les écoles professionnelles de Kehl. C’est cette contribution exceptionnelle et concrète à l’amitié franco-allemande, à la coopération transfrontalière et à la construction d’une meilleure Europe que nous voulons reconnaître avec le Prix Adenauer - De Gaulle 2017 "

Contexte
Les écoles professionnelles de Kehl (BSK) sont récompensées pour leur travail concret exemplaire dans le domaine de la formation professionnelle transfrontalière. Avec une vaste offre de formation dans différentes filières et grâce à de nombreuses coopérations et partenariats franco-allemands, les BSK proposent des qualifications destinées aux jeunes souhaitant vivre et travailler de part et d’autre de la frontière dans la région du Rhin supérieur, notamment en favorisant l’apprentissage de la langue du voisin et la mobilité transfrontalière des élèves, apprentis et enseignants.

Le prix est doté de 10 000 euros.Lancé le 22 janvier 1988 à l’occasion des vingt cinq ans du Traité de l’Élysée, le Prix De Gaulle-Adenauer est décerné aux personnalités, initiatives ou institutions ayant, par leur action, apporté une contribution notable à la consolidation de l’amitié franco-allemande.

Le prix rappelle d’une part la démarche historique du général Charles de Gaulle et de Konrad Adenauer qui, en signant le Traité sur la coopération franco-allemande en 1963, ont donné une impulsion décisive à l’œuvre de réconciliation entre les peuples français et allemand et à la coopération entre les deux pays.

Il valorise et encourage la participation active des citoyens français et allemands au partenariat franco-allemand et fournit un cadre propice au développement de cet engagement. Le choix des deux secrétaires généraux est fondé sur les propositions d’un jury franco-allemand, qui s’attache à représenter la société de chaque pays dans sa diversité et comprend par exemple des personnalités issues des domaines de la politique, de la culture, des médias, de la science et de l’économie.

Les membres actuels ont été nommés au printemps 2017 par les deux ministres des Affaires étrangères pour une période de quatre ans. Du côté allemand, il s’agit de : Madame Bénédicte Savoy, professeur à la TU Berlin, Monsieur Daniel Hager, entrepreneur en Sarre et en Alsace, Madame Franziska Brantner, députée du Bundestag allemand pour Heidelberg et l’arrondissement de la Bergstraße, Monsieur Tobias Bütow, président du centre culturel franco-allemand à Nice, et Monsieur Peter Boudgoust, président de la chaîne ARTE. Du côté français, il s’agit de : Mme Béatrice Angrand, secrétaire générale de l’OFAJ ; Mme Nawel Rafik-Elmrini, adjointe au Maire de Strasbourg en charge des relations européennes et internationales ; M. Karl de Meyer, rédacteur en chef de Les Echos weekend ; M. David Capitant, professeur de droit public à l’Université Paris I et vice-président de l’Université franco-allemande et M. Gunnar Gräf, professeur à l’École supérieure de commerce de Paris, entrepreneur et ambassadeur de la French-Tech à Berlin.

Pour connaître tous les lauréats depuis 1989 et en savoir plus sur le prix : http://www.france-allemagne.fr/Le-Prix-de-Gaulle-Adenauer,1321.html

Pour en savoir plus sur le lauréat 2017, les Berufliche Schulen Kehl :
http://www.bs-kehl.de/de/schulleben/profil-deutsch-franzoesisch/

Toutes les actualités franco-allemandes
Version imprimable