28ème Commission intergouvernementale franco-germano-suisse du Rhin Supérieur (14 octrobre 2019)

A la frontière entre la France, la Suisse et l’Allemagne, le Rhin Supérieur est le berceau de la coopération transfrontalière européenne, favorisée par des échanges économiques intenses et une proximité culturelle et historique. Les différentes entités bordant la vallée du Rhin se sont rapprochées pour coordonner et organiser ensemble leur gestion des transports, de l’enseignement supérieur et de la recherche, de l’agriculture, de l’environnement, de la culture ou encore des questions économiques.

Afin d’offrir un cadre pérenne à cette coopération trinationale, les trois Etats rhénans ont fondé, le 21 novembre 1991, la Conférence du Rhin supérieur qui lie les services gouvernementaux et administratifs des Länder du Bade-Wurtemberg et de Rhénanie-Palatinat, des cinq cantons de la « Suisse du Nord-Ouest » (Bâle-Ville, Bâle-Campagne, Argovie, Jura et Soleure), ainsi que les services de l’Etat et les collectivités territoriales compétents sur le territoire des départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin (les deux conseils départementaux et le conseil régional du Grand Est).

La Commission intergouvernementale franco-germano-suisse (CIG), dont la 28ème réunion a eu lieu à Bâle ce 14 novembre 2019, est le relais de la Conférence du Rhin supérieur auprès des gouvernements des trois pays. Cette 28ème réunion de la CIG a été notamment l’occasion d’aborder le développement des infrastructures ferroviaires transfrontalières, la promotion du plurilinguisme dans la région frontalière du Rhin supérieur, ou encore, la coopération transfrontalière dans les domaines sanitaire, économique et universitaire. Un focus particulier a été placé sur le traité d’Aix-la-Chapelle et sa mise en œuvre par la France et l’Allemagne, notamment à travers la création du Comité de coopération transfrontalière au sein de laquelle les deux Etats ont prévu un statut d’observateur pour la Suisse.

La France prenant la suite de la Suisse à la tête de la présidence de la Conférence du Rhin supérieur, elle aura la charge d’animer les travaux de cette dernière pendant l’année 2020 et d’organiser la prochaine réunion de la Commission intergouvernementale franco-germano-suisse.

Pont entre Kehl et Strasbourg © Rémi Le Blond

Toutes les actualités franco-allemandes
Version imprimable